Bande dessinée - Paul à Québec honoré à Angoulême

Le bédéiste Michel Rabagliati a réalisé une première québécoise en recevant le Prix du public, hier, au Festival de la bande dessinée d’Angoulême.
Photo: Jacques Grenier - Le Devoir Le bédéiste Michel Rabagliati a réalisé une première québécoise en recevant le Prix du public, hier, au Festival de la bande dessinée d’Angoulême.

C'est une première dans l'histoire de la bande dessinée québécoise. Le bédéiste Michel Rabagliati, avec son personnage Paul, a décroché hier à Angoulême, en France, un prestigieux prix Fauve, prix qui célèbre, à l'occasion du Festival international de bande dessinée, les oeuvres marquantes du 9e art. À ce jour, aucune création publiée au Québec n'avait réussi à mettre la main sur un de ces prix convoités par les créateurs d'histoires en cases.

«C'est une surprise totale, a indiqué hier M. Rabagliati, joint par Le Devoir à sa résidence de Montréal. Être dans la sélection officielle d'Angoulême 2010 était déjà étonnant. En sortir avec ce prix, c'est au-delà de mes espérances. Je prends ça comme une montée d'amour pour Paul, à l'approche de la Saint-Valentin, et c'est génial.»

Au terme de la 37e édition du Festival de la bande dessinée d'Angoulême, Paul à Québec (La Pastèque) s'est vu décerner le Prix du public, baptisé Fauve FNAC-SNCF. Le titre était en compétition pour ces Oscar du 9e art, avec une soixantaine d'autres albums francophones édités en Europe dans la dernière année. Il était le seul titre en provenance du Québec dans la course.

La cérémonie de remise des prix s'est tenue hier en France, lors de la clôture de cette grand-messe internationale de la bédé, en présence du ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand. Elle a aussi placé le tome 3 des aventures de Pascal Brutal, Fluide Glacial — «Plus fort que les plus forts», c'est son titre — de Riad Sattouf au sommet de la pile. Cette bédé a obtenu le Fauve d'or, prix du meilleur album de 2010, selon le jury présidé cette année par l'auteur Blutch.

«Que la reconnaissance vienne du public, c'est exceptionnel, a commenté hier Frédéric Gauthier de la maison d'édition La Pastèque. La série Paul est distribuée en France depuis 1999, mais a toujours eu une visibilité restreinte. Elle est dans les circuits spécialisés. Là, avec ce prix Fauve, l'impact pour Paul en France va être phénoménal.» Le titre va en effet se retrouver bien en vue dans le mégaréseau de librairies de la FNAC, qui commandite ce prix, en plus d'être mis à l'honneur dans le réseau des gares et trains français par l'entremise de la SNCF, un réseau où transitent chaque jour des millions de passagers.

Sous le choc, mais comblé, Michel Rabagliati n'a pas caché hier son intention de partir prochainement à la conquête de la France avec son personnage. Une tournée de promotion d'une semaine est d'ailleurs prévue en mars prochain afin de rencontrer les lecteurs et les libraires, a-t-il indiqué. «On voulait mieux s'implanter en France cette année, a dit M. Gauthier. On a maintenant une bonne raison de réussir.»

Lancé en avril dernier, Paul à Québec est le sixième titre de cette série semi-autobiographique qui prend place dans le Québec ordinaire et familial d'hier et d'aujourd'hui. Profondément intimiste, cette dernière aventure, acclamée par la critique et le public, propose un face-à-face vibrant avec la maladie et la mort, celle du beau-père de Paul, et avec les questionnements qui viennent avec.

En novembre dernier, l'album a fait école en devenant la première bande dessinée en compétition pour le Grand Prix du livre de Montréal, et ce, aux côtés de L'Énigme du retour de Dany Laferrière, qui a décroché la palme. Le Fauve FNAC-SNCF vient une fois de plus confirmer le talent narratif de Rabagliati dont l'oeuvre, avec ses traductions en anglais, espagnol ou néerlandais, n'a jamais caché son caractère universel.

Outre Paul à Québec, Dungeon Quest (L'Association) de Joe Daly est reparti d'Angoulême avec le prix spécial du jury alors que Rebetiko (Futuropolis) de José Munoz a décroché le Fauve Regard sur le monde. La compétition était serrée avec, en lice, des titres prestigieux et marquants de 2009, comme Pachyderme (Gallimard) de Frederik Peeters, le tome 5 de Magasin Général (Casterman) de Régis Loisel et Jean-Louis Tripp ainsi que le tome 7 de l'Épervier (Soleil) de Patrice Pellerin. Entre autres.

À voir en vidéo