En bref - Bibliothèque en ligne: première plainte contre Google en Chine

Pékin — Un tribunal de Pékin a commencé hier à examiner une plainte de la sulfureuse auteure de Shanghai, Mian Mian, contre Google pour violation de droits d'auteur, la première en Chine visant le géant américain pour sa bibliothèque en ligne, a annoncé son avocat.

Mian Mian, connue pour ses romans qui mettent en scène une jeunesse qui s'adonne frénétiquement au sexe, à l'alcool et à la drogue, a intenté une action pour violation des droits d'auteur contre le moteur de recherches américain pour sa bibliothèque en ligne. «L'audience a duré deux heures», a indiqué l'avocat, Me Sun Jingwei, qui a simplement ajouté que la procédure ne rentrerait pas dans le vif du sujet avant mars. Le porte-parole de Google en Chine n'était pas joignable. Mian Mian, 39 ans, qui a connu la célébrité avec Les Bonbons chinois en 2000, réclame 61 000 yuan (environ 9300 $CAN) de dommages et intérêts. Elle accuse Google d'avoir numérisé illégalement son troisième roman Acid Lovers, a expliqué Me Sun. Les livres de Mian ont été traduits dans de nombreuses langues mais restent interdits en Chine, où ils circulent sous le manteau. En novembre, Pékin avait accusé Google d'avoir violé les droits d'auteurs des livres chinois numérisés et appelé les auteurs à «défendre leurs droits». Deux organisations d'écrivains chinois ont accusé Google de numériser leurs oeuvres sans autorisation et réclamé des dommages et intérêts «le plus vite possible».