Arrêt sur images

C'est un voyage intérieur à l'autre bout du monde qui tient dans les trois livres qu'héberge le coffret à haute teneur spirituelle Himalaya, les chemins du bouddhisme. Sous ce titre, les éditions de La Martinière ont rassemblé trois des livres du photographe et moine bouddhiste Matthieu Ricard: Tibet, regard de compassion (2006), Un voyage immobile.

L'Himalaya vu d'un ermitage (2007) et Bouthan, terre de sérénité (2008). Tous les trois s'unissent pour transporter le lecteur dans les hautes sphères himalayennes, à l'intérieur des monastères, dans les tentes des nomades ou au sein de la vie des ermites.

Puissantes, les images des paysages verdoyants et montagneux immortalisées par l'auteur valent à elles seules le coup d'oeil. On s'y plonge tête première, absorbé par les photos des drapeaux de prières multicolores et des enfants aux yeux brillants. Le vent d'Asie s'extirpe des pages des ouvrages et souffle sur les mots de l'auteur, mettant en exergue le quotidien dans un ermitage, ces contrées méconnues et leurs traditions religieuses et culturelles de leurs peuples.

Dans Un voyage immobile. L'Himalaya vu d'un ermitage, des citations sur la simplicité, le bonheur et l'existence s'impriment sur un fond montagneux, tandis que Tibet, regard de compassion et Bouthan, terre de sérénité explorent ces régions visitées et habitées par l'auteur.

Ces recueils sont aussi un hommage au plus grand maître spirituel du Tibet et du dalaï-lama, Dilgo Khyentsé Rinpotché, auprès duquel Matthieu Ricard a vécu douze ans. L'importance qu'il a eue auprès de l'auteur est indissociable de son oeuvre, qui se complète d'un livre à l'autre sans tomber dans la redondance. Un bijou d'air frais dans un monde d'excès. À méditer.

À voir en vidéo