L'architecture sans frontières

Ce n'est pas le titre Architecture des limites. Construire en milieu hostile, du désert au vide interplanétaire qu'aurait dû porter ce livre, mais «Architecture sans limites». Point. D'un bout à l'autre, il visite les plus improbables, et pourtant réelles (pour la plupart), constructions érigées malgré le froid, la chaleur, l'altitude, l'eau et la sphère terrestre. Notre hôtel de glace de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier s'y retrouve, avec ses semblables de la Suède et du Royaume-Uni, mais nombre de ces réalisations, qu'il s'agisse d'hôtels, de stations scientifiques ou de tremplins de saut à ski, sont érigées dans les sommets du Chili, dans l'aride Arizona et les tout simplement extrêmes Émirats arabes unis.

Les courts textes descriptifs lient les constructions entre elles, survolant un grand nombre de constructions. Certaines d'entre elles sont mieux connues, comme le coffre-fort de semences en Norvège, et permettent d'intéressantes découvertes à caractère social, comme en témoignent ces bâtiments à la frontière du Mexique utilisés comme base d'approvisionnement aux immigrants qui risquent leur vie en traversant (illégalement) le désert. Le groupe d'îles artificielles en forme de palmier de Dubaï ne fait pas exception, une construction insolite dont l'étoile a rapidement pâli lorsque les richissimes résidants ont réalisé que leur faste paradis les empilait les uns sur les autres dans des complexes surchauffés par le climat désertique. Car si les limites sont franchies à première vue, les difficultés du quotidien surgissent au tournant.

L'intérêt d'un ouvrage sur ces folies architecturales réside dans ce surprenant étalage de l'ingéniosité dont font preuve les professionnels, qui osent repousser les limites pour marquer des territoires encore stériles. Ici, le dernier chapitre sur l'espace présente des idées encore embryonnaires, comme un port aérospatial, une suite intergalactique projetée par les Caraïbes, et quoi encore? Un hôtel lunaire... Des projets sortis tout droit d'un futur éloigné que l'on rattrape bien assez vite.

À voir en vidéo