Littérature jeunesse - Apprendre à compter et à conter

Pratiquement tout le monde connaît Richard Scarry. Même ceux qui ne le savent pas. Depuis les années cinquante, les petits animaux anthropomorphes de cet auteur-illustrateur américain ont croisé le regard d'un nombre incalculable d'enfants, puisqu'il a signé près de 300 ouvrages, qui ont été vendus à plus de 300 millions d'exemplaires à travers le monde.

Difficile de ne pas avoir mis la main par hasard sur un de ses livres, que ce soit à l'école, à la bibliothèque ou dans une vente de garage. Même que c'est surtout entre un pot de fleurs ébréché et un casse-tête auquel il manque un morceau qu'on peut encore se procurer ses grands albums bourrés de gentils chatons, de placides lapins et de rigolos petits cochons, la plupart des titres étant épuisés en librairie.

Albin Michel jeunesse a décidé de remédier à cette situation et de remettre ce classique à l'honneur. La maison française a donc conclu une entente avec Random House, l'éditeur américain d'origine, pour rééditer les essentiels de ce grand nom de la littérature jeunesse. Ça commence avec la publication du Grand Livre à compter de 1 à 100. Ça se poursuivra à l'automne avec Le Grand Livre de l'école. De nombreux autres ouvrages sont à venir, puisqu'un plan d'édition de cinq ans est prévu.

Et c'est là une excellente nouvelle, parce que les planches touffues, foisonnant de personnages sympathiques et de détails savoureux, sont toujours aussi invitantes. Le volet éducatif de certains des grands albums du maître, dans ce cas-ci l'apprentissage des chiffres et du calcul, revêt toujours un caractère ludique, porté par la fantaisie et le plaisir de la découverte.

Mais ce n'est pas tout d'apprendre à compter, il faut aussi savoir conter... C'est ce que nous démontre de manière particulièrement réussie L'histoire de la petite fourmi qui voulait déplacer les montagnes..., de Michaël Escoffier et Kris Di Giacomo, livre publié aux éditions Frimousse. Bien qu'elle ait maintenant plus de dix ans, cette maison est encore très jeune. Non seulement par le nombre des années, mais aussi par l'allure et la fraîcheur des albums qu'elle propose. Rien de classique de ce côté. Plutôt une brochette d'auteurs et d'illustrateurs jeunes et fringants, ouverts à l'expérimentation graphique et mus par la joyeuse motivation de s'éclater. L'histoire de la petite fourmi... raconte celle d'une petite fille qui supplie sa maman de lui raconter une histoire avant d'aller au lit. Bien que fatiguée, la maman se plie à la demande, mais la fillette trouve le récit maternel trop sage. Elle l'interrompt sans cesse pour réclamer des personnages plus forts et davantage d'action. À force de faire des suggestions d'ajout, la fillette finit par prendre le contrôle de l'histoire, qui décolle alors dans un imaginaire délirant comme seuls peuvent en avoir les tout-petits. Ce grand album aux pages de léger carton, aux illustrations toutes en tons de terre, est tout simplement délicieux.

***

Collaboratrice du Devoir

***

LE GRAND LIVRE À COMPTER DE 1 À 100

Richard Scarry

Albin Michel jeunesse

Paris, 2009, 48 pages,

à partir de 4 ans

***

L'HISTOIRE DE LA PETITE FOURMI QUI VOULAIT DÉPLACER DES MONTAGNES

Texte de Michaël Escoffier

Illustrations de Kris Di Giacomo

Éditions Frimousse

Paris, 2009, 28 pages,

à partir de 3 ans

À voir en vidéo