Distribution de prix dans le monde de la bédé - Albert Chartier remporte le Bédélys Québec pour Une piquante petite brunette

Très loin mais toujours admiré. L'illustre bédéiste Albert Chartier a décroché hier le Bédélys Québec 2008 pour la compilation de ses oeuvres datant de 1962 à 1973 réunis sous le titre d'Une piquante petite brunette (Les 400 coups). Cette légende du 9e art québécois, décédée en 2004, était en lice dans cette catégorie à côté du Burquette de Francis Desharnais ou encore du Paresse de Pascal Girard.

Qualifiée de «surprise de taille» par les organisateurs, cette récompense, associée à une bourse de 1000 $, a été remise à la fille de l'auteur, Christiane Chartier, qui, dans les dernières années, avec l'auteur Jimmy Beaulieu, a travaillé activement pour faire revivre les créations du père d'Onésime. Deux autres titres, Macanudo de Linier et Les Ravins de Philippe Girard, avaient été retenus comme finalistes dans cette catégorie.

Remis pour une dixième année consécutive, ces prix Bédélys, qui honorent le monde de la bande dessinée, ont consacré également l'auteur français Étienne Davodeau pour le premier tome de sa série Lulu femme nue (Futuropolis) qui s'est vu attribuer le Bédélys d'Or, un prix piloté par la Corporation des bibliothécaires du Québec. Cette histoire étonnante d'une jeune quarantenaire en quête d'elle-même, croisait le fer avec, entre autres, le tome 2 de RG signé Peeters et Dragon, Mattéo de Jean-Pierre Gibrat ou encore Tout Seul de Chabouté.

Rappelons que Davodeau est un habitué des prix Bédélys. En 2001, il avait reçu en effet le prix Découverte avec son Rural. Quatre ans plus tard, Les Mauvais Gens, de cet auteur engagé, s'était également retrouvé dans la liste des finalistes pour ce titre convoité.

Enfin, le prix Bédélys jeunesse, cuvée 2008, a été remis hier en fin de journée lors d'une cérémonie tenue à la Grande Bibliothèque, au Dragon blanc, le deuxième volume des aventures de Zarla (Dupuis) imaginé par Guilhem et Janssens alors que le fanzine MensuHell, dirigé par Francis Hervieux a reçu hier le premier Bédélys Fanzine remis pour souligner l'apport des productions plus artisanales au monde de la bulle soufflée au Québec.

À voir en vidéo