Shuster Awards: les bédéistes québécois brillent dans les nominations

La récolte pourrait être bonne. Près d'une quinzaine de bédéistes du Québec viennent en effet d'entrer officiellement dans la course aux Shuster Awards, ces célèbres prix qui depuis cinq ans célèbrent la création dans le domaine du 9e art au Canada. La liste des nominations, dévoilée dans les derniers jours par les organisateurs de ce concours, laisse en effet apparaître les noms de Delaf et Dubuc, Jacques Lamontagne, Grégoire Bouchard ou encore Francis Desharnais. Le couronnement des vainqueurs va avoir lieu en juin prochain à Toronto.

Les créateurs de la série Les Nombrils (Dupuis), le couple originaire de l'Estrie Marc Delafontaine et Maryse Dubuc, croulent d'ailleurs sous le poids des nominations. On les retrouve dans les catégories «meilleur dessinateur», «meilleur créateur», «meilleur coloriste», «meilleur scénariste» ainsi que «meilleure couverture» pour le tome 3 des aventures de Jenny, Vicky (les deux pestes) et Karine (leur filiforme souffre-douleur).

Dans l'ensemble de ces catégories, ces auteurs vont croiser le fer avec Jacques Lamontagne, en lice pour le tome 4 de sa série Les Druides (Soleil), Grégoire Bouchard, qui l'an dernier a signé l'étonnant Vers les mondes lointains (Paquet), ainsi que Francis Desharnais, le père de Burquette (Les 400 Coups).

Pour sa part, François Lapierre concourt pour le prix du meilleur scénario avec Gédéon et la bête du lac, une histoire de quelques planches publiée en 2008 dans l'ouvrage collectif Contes et légendes du Québec (Glénat Québec).

Philippe Girard s'est quant à lui fait remarquer pour la couverture de son dernier titre, Les Ravins (Mécanique générale).

Enfin, notons que les maisons d'édition La Pastèque — qui publie la série Paul de Michel Rabagliati — et Les 400 Coups/Mécanique générale ont décroché leur ticket d'entrée dans la catégorie «éditeur de l'année». Le verdict va tomber le 27 juin à Toronto à l'occasion de la 5e édition des Shuster Awards, créés en 2004 pour faire pétiller les bulles canadiennes et honorer la mémoire de Joe Shuster, l'homme qui avec Jerry Siegel a donné naissance en 1938 au personnage de Superman.