Librairie - Le groupe Raffin se place sous la protection de la loi sur la faillite

Le groupe Raffin, qui compte cinq librairies et trois maisons d'édition, s'est placé sous la protection de la loi sur la faillite vendredi dernier.

Le groupe ne songe à effectuer aucune fermeture pour l'instant mais essaie plutôt d'arriver à certains arrangements avec ses créanciers, qui sont entre autres la caisse de la culture du mouvement Desjardins, Filaction et la Banque de développement du Canada.

Selon Jean Larose, qui assume l'intérim comme vice-président des finances du groupe, les difficultés financières de l'entreprise ont débuté il y a plus d'un an. En général, dit-il, le secteur de la librairie est très compétitif. Et si les librairies Raffin ont tenté de développer un créneau particulier et d'offrir un service de qualité, leurs problèmes de liquidités créent en ce moment des difficultés d'approvisionnement qui nuisent à leur rendement.

«L'objectif est de stabiliser les activités de la librairie», dit M. Larose.

Les librairies Raffin sont largement la propriété des deux frères Delisle ainsi que de Claude Rhéaume. On y compte cinq librairies, le groupe Raffin s'étant départi plus tôt de la librairie Nouvel Âge, rue Saint-Denis. Le groupe, qui s'est aussi départi de son réseau de distribution, est propriétaire de trois maisons d'édition: Impact!, spécialisée en psychologie et en pédagogie; Roseau, spécialisée dans le développement personnel, psychologique et spirituel; et Marée haute. Le groupe tient une librairie à la Place Versailles, une autre au Centropolis de Laval, une aux Galeries Rive-Nord de Repentigny, une sur la rue Saint-Hubert, à Montréal, et une nouvelle succursale à la Place Fleur-de-Lys de Québec.

À voir en vidéo