Littérature canadienne - La renaissance d'Anne... de la maison aux pignons verts

La littérature a ceci de bien qu'elle peut créer des êtres immortels. Cela semble être le cas d'Anne Shirley, de la maison aux pignons verts, née sous la plume de Lucy Maud Montgomery en 1908. Cent un ans après sa naissance donc, et malgré la mort de celle qui l'a conçue, Anne Shirley, l'héroïne de la littérature jeunesse canadienne, revient à la vie dans un nouveau titre signé cette fois de Budge Wilson.

C'est d'ailleurs à la demande de la succession de Lucy Maud Montgomery que Budge Wilson a entrepris d'ajouter un antépisode au classique qu'est Anne... la maison aux pignons verts. Anne... avant la maison aux pignons verts reprend donc l'histoire d'Anne, cette orpheline originaire de la Nouvelle-Écosse, avant qu'elle n'arrive dans sa famille adoptive de l'Île-du-Prince-Édouard, chez les Cuthbert.

En entrevue, Budge Wilson a raconté avoir longuement hésité avant de prendre la responsabilité d'écrire un passé à Anne Shirley, qui tenait déjà une place importante dans le coeur de tant de Canadiens. Mais l'hésitation n'a pas duré. L'écrivain de la Nouvelle-Écosse a déclaré avoir écrit un chapitre par jour durant 71 jours non consécutifs, et avoir terminé l'ouvrage le jour de ses 80 ans.

L'histoire d'Anne, quant à elle, a déjà été l'objet de très nombreuses adaptations, au cinéma, en téléfilms, en dessins animés, en comédie musicale et en téléséries dérivées. Le livre a connu, entre autres, un succès fulgurant au Japon, où il est obligatoire dans un cours sur la littérature étrangère. L'an dernier, à l'occasion du 100e anniversaire de la publication d'Anne... la maison aux pignons verts, sous son titre original Anne of Green Gables, Bibliothèque et Archives nationales du Canada organisait une exposition sur la petite rousse des Maritimes. On y trouvait des pages manuscrites du roman de L. M. Montgomery, des lettres originales, des éditions en différentes langues, des affiches et des séquences filmées rares.

***

Anne... Avant la maison aux pignons verts

Budge Wilson

Traduit de l'anglais

par Dominique Fortier

Trécarré

Montréal, 2009, 606 pages

À voir en vidéo