Le monde à la carte

Cartes géographiques, économiques, politiques, thématiques; gros plan sur la Terre, le monde, sur un pays; budget de la Défense, records de température, nombre d'automobiles ou de téléviseurs, espérance de vie, recettes touristiques... Une carte vaut parfois mieux qu'un bon guide touristique quand on cherche à comprendre la planète. Il vous reste quelques cadeaux à faire? Pourquoi pas un atlas? Afin d'être bien au fait de tout.

Capitale du Kazakhstan? Astana. Espérance de vie au Burkina Faso en 2004? Hommes: 47,3 ans; femmes: 48,8 ans. Monnaie au Guatemala? Réponse en page 238. Pratique, pratique, cet atlas compact à couverture rigide, à mi-chemin entre L'État du monde, l'atlas et le guide touristique.

Sommaire clair, glossaire précis, fiche d'identité pour chaque pays, données démographiques, économiques et géographiques, repères historiques, index de 51 000 noms... On trouve dans Atlas des pays du monde (Larousse, 352 pages) plus de 193 fiches-pays, 153 cartes géographiques, 34 planisphères thématiques des plus originales, et 10 cartes des continents et des grandes régions géographiques. Très utile si vous avez besoin de retrouver rapidement des données essentielles sur chaque pays du monde, comme la superficie, la nature du régime politique, le chef de l'État, la monnaie, l'agriculture, le tourisme... Se transporte très bien dans le sac à main ou le sac à dos.

Pour l'école et la maison

L'Atlas pratique (Larousse) propose 65 pages de cartes d'une bonne précision dont les échelles utilisées se situent entre 1:5 000 000 à 1:95 000 000. D'entrée de jeu, cet atlas affiche à gauche les drapeaux de 200 pays du monde, et à droite le sommaire ainsi que les signes conventionnels qui nous aident à mieux comprendre schémas et tableaux. La première carte, étalée sur deux pages, représente le monde politique; la seconde, l'Arctique et l'Antarctique; la troisième, l'Europe politique.

Enfin, les dix pages suivantes sont consacrées à la France, puis finalement au monde entier. Le livre clôture sur dix pages d'index: 14 500 noms de lieux référencés avec graphie locale et traduction française pour les pays, les grandes villes et les principaux éléments géographiques.

Au nombre des apports de l'édition 2008 de cet Atlas pratique, on note la mise à jour des cartes de la Guadeloupe, de la Martinique et de la Réunion, de nouveaux drapeaux, dont ceux de l'Irak et du Congo, et de nouvelles autoroutes et TGV en France, comme celle qui relie Paris et Nancy.

Comme un roman

Quels sont les six pays les plus visités du monde? Les aéroports les plus actifs? Les principales organisations internationales? Les langues parlées et les religions pratiquées? Où dénicher Niono, Gwagwada, Kargasok? L'Atlas Hachette (Hachette Tourisme, 232 pages), facilement maniable, est un outil de référence que tout voyageur sérieux devrait avoir dans sa bibliothèque pour localiser en 232 pages et 118 cartes couleur un pays lointain, son hydrographie, sa végétation, son relief, le kilométrage entre deux villes...

Gros plan sur la Terre, de la dérive des continents à l'effet de serre, en 26 pages et plus de 90 cartes, tableaux et schémas; la France et ses DOM-TOM, en 20 pages, 13 cartes thématiques, 5 cartes topographiques aux échelles se situant entre 1:6 700 000 et 1:12 500 000 et un index de six pages; le monde en 98 pages, 60 cartes physiques et politiques couvrant tous les pays, 8 cartes consacrées à l'Union européenne. Mais le clou de l'ouvrage demeure toutefois son index de 80 pages et 35 000 toponymes, suivis des pays d'appartenance et des reports aux cartes.

Par contre, il se peut que les amateurs de beaux livres à couverture rigide préfèrent à cet atlas son frère, le Grand Atlas Hachette de Keith Lye (Hachette Tourisme, 296 pages), qui, par sa taille, est tout indiqué pour rester dans le salon.

***

Collaboratrice du Devoir

À voir en vidéo