Littérature jeunesse - Je veux pour Noël...

... une poupée, chante une mélodie populaire. Une poupée? C'est démodé, j'en ai bien peur. Du moins, il n'en est question dans aucun des quatre titres proposés ci-dessous! Dans le plus touchant des quatre, Un cadeau du ciel, le jeune Ulysse, se sentant impuissant devant le chagrin qu'il sent chez sa mère depuis quelque temps, écrit au père Noël: «Dans son soulier, maman voudrait quelque chose qu'elle dit que tu ne peux pas lui apporter... » Et puis, bien sûr, il demande pour lui le gameboy des chevaliers du ciel. La magie de Noël, aidée par le hasard, comblera les attentes de ce petit Parisien de façon inattendue et charmante. L'auteure, Kochka, à qui on doit le très beau Brelin de la lune, paru l'an dernier, signe ici son second roman dans la collection «Plus». Le ton de son récit, les décors qu'elle installe, les personnages intelligents et sensibles qu'elle met en place collaborent à l'ambiance chaleureuse et aimante qui se dégage de son court roman. Le rêve, mais surtout l'espoir, y occupe une place de premier plan.

Dans le roman de Pierre Filion, Joyeux Noël, Monsieur Bardin!, c'est la créativité débridée et galopante jaillissant du récit qui rend celui-ci aussi unique et tout à fait imprévisible. Les idées folles qu'un enseignant hors du commun (voir les trois autres titres de la série) met en oeuvre pour faire passer un Noël inoubliable à ses élèves sont la ligne directrice de l'intrigue, aussi fertile en rebondissements qu'en bonnes idées. Ses 26 élèves ont en effet rendez-vous à l'école, le matin du 25 décembre, pour fêter Noël avec l'original M. Bardin. Les 26 lettres de l'alphabet tiennent un rôle important dans le déroulement de la fête, celui de trésors, plus exactement, puisqu'après un petit discours touchant sur l'importance de la langue, M. Bardin a offert à chacun des 26 élèves de sa classe un t-shirt affichant une lettre de l'alphabet, lettre qu'ils doivent retrouver sur un des 26 personnages grandeur nature issus d'un livre et qu'il a installés dans la bibliothèque.

L'école est transformée en château de cartes, le gymnase regorge d'appareils et de jeux, les surprises et les cadeaux pleuvent, et la bouffe! Quelle bouffe! De petits canapés attachés au plafond pour qu'on puisse les manger debout, des langues de serin aux attocas, des patates noires au sirop d'érable... M. Bardin profitera de la fête pour dévoiler le contenu secret de sa fameuse valise et réservera à ses élèves subjugués une surprise magistrale pour couronner le tout. C'est joyeux, tonique et délirant, et ça donne plein d'idées à exploiter en classe...

Un chien dans la maison

Pour Noël, Damien veut un chien: un vrai, un gros, un super énorme gros chien. Et il n'en démord pas. Sa mère Gilberte est désespérée car elle a horreur des chiens, spécialement les gros. Elle finit par consentir en partie en réservant en cachette le plus petit chien de l'animalerie. Aussi, sa surprise la nuit de Noël est-elle aussi énorme que le chien que livre un père Noël complice. Criant à l'erreur, la mère affirme qu'on devra rendre dès le lendemain l'«éléphant» qui bave au salon. Or, pendant la nuit, le gigantesque chien, aussitôt nommé Bavette par Damien, fera tourner le sort en sa faveur par un geste héroïque, ce qui lui vaudra l'estime toute neuve de la mère et provoquera une explosion de joie chez Damien. Le texte de Dominique Demers souligne les antonymes par une calligraphie adaptée, en minuscules ou en gros caractères selon le cas. Les illustrations colorées et mouvementées d'Hélène Desputeaux ajoutent une fantaisie très expressive à l'histoire.

Pour ce qui est de Leïla, ses voeux de Noël sont eux aussi bien loin de la poupée. C'est un Noël blanc qu'elle souhaite, rien de moins. Or elle vit dans le désert, c'est bien ça le problème. La mission de la satisfaire incombe à Barouf, un jeune lutin de 150 ans, accompagné de son oie Kéra, qui lui servira de moyen de locomotion. Après des recherches à la bibliothèque, ils s'envolent vers les neiges éternelles du Népal pour faire appel au yéti, qui leur découpe le plus naturellement du monde une tranche de l'Everest dans laquelle le lutin compte sculpter des flocons. L'échec de la tentative ne refroidira pas les ardeurs de Barouf, qui s'envolera tour à tour vers le royaume d'Odin, puis vers le grenier du monde pour emprunter un congélateur à Gargantua, et qui fera appel au dragon Falstaf pour accélérer le refroidissement de la planète... Le texte de Sonia Sarfati est rigolo et créatif, comporte de l'action à revendre et intègre quelques notions de mythologie et de géographie tout en proposant un processus de résolution de problème loin d'être banal. On est décidément bien loin des poupées...

UN CADEAU DU CIEL
Texte de Kochka
Illustrations de Béatrice Leclercq
Hurtubise HMH, collection «Plus»
Montréal, 2002, 72 pages

JOYEUX NOËL, MONSIEUR BARDIN
Texte de Pierre Filion
Illustrations de Stéphane Poulin
Soulières éditeur, collection «Ma petite vache a mal aux pattes»
Montréal, 2002, 58 pages

POUR NOËL, DAMIEN VEUT UN CHIEN
Texte de Dominique Demers
Illustrations d'Hélène Desputeaux
Les 400 coups
Montréal, 2002, 32 pages

BAROUF AU PÔLE NORD
Texte de Sonia Sarfati
Illustrations de Jacques Goldstyn
La Courte Échelle, collection «Premier roman»
Montréal, 2002, 64 pages