Livres - Un éditeur japonais renonce à un roman danois par crainte des musulmans

Copenhague — Un éditeur japonais a renoncé à traduire le roman d'un écrivain danois par crainte de heurter ses lecteurs musulmans, rapporte l'agent de ce dernier à Copenhague.

La maison d'édition Shimanaka Shoten a «abandonné la publication prévue» de L'Ennemi dans le miroir de Leif Davidsen, auteur danois de nombreux romans d'espionnage traduits en plusieurs langues, a déclaré Anneli Hoejer sur la chaîne TV2 News.

«C'est un roman à suspense passionnant et absolument pas controversé à mon avis», a-t-elle déclaré, en référence à cette oeuvre qui a pour cadre le lendemain des attentats terroristes de septembre 2001 aux États-Unis.

L'éditeur s'est dit inquiet à cause de l'un des personnages du livre, un terroriste musulman, qui veut commettre des actes terroristes par haine de l'Occident.

L'éditeur nippon avait acheté les droits de ce livre en 2004 lors de sa sortie, et avancé à l'auteur 20 000 couronnes danoises (4100 $CAN).

Leif Davidsen estime de son côté, sur le site électronique du quotidien Politiken.dk, que «s'il avait été Suédois ou Norvégien, [son] roman aurait paru depuis longtemps au Japon».

L'éditeur nippon redoute une répétition de l'attentat tragique contre un traducteur japonais des Versets sataniques de Salman Rushdie. Hitoshi Igarashi avait été assassiné en juillet 1991 devant son bureau.

Mais il n'y a pas la moindre parenté entre le contenu des Versets sataniques et celui de L'Ennemi dans le miroir, assure M. Davidsen.

«C'est la crise née de la publication des caricatures de Mahomet qui a effrayé les Japonais», affirme-t-il, notant que son oeuvre «n'est pas critique envers l'islam ou les musulmans».

Les dessins satiriques du prophète, parus dans un journal danois, avaient soulevé il y a un an de violentes manifestations dans les communautés musulmanes dans le monde contre le royaume scandinave.

«C'est ridicule et pas du tout nécessaire de réagir de cette manière», déclare M. Davidsen à l'adresse de l'éditeur japonais, espérant qu'une autre maison d'édition au Japon sortira son livre.