Votez Coluche !

C'est l'histoire d'un mec, d'accord... Mais c'est aussi l'histoire de Coluche, alias Michel Colucci, inoubliable humoriste français des années soixante-dix à la trajectoire d'étoile filante, mort en 1986, à 41 ans, dans un tragique accident de moto.

Et le parcours de Coluche, c'est aussi celui d'un enfant de la Libération, d'un petit zonard à mobylette et veste de cuir qui rame dans la galère des petits boulots (télégraphiste, garçon de café, fleuriste), d'un fou de musique et fan fini de Brassens, jusqu'au rôle inoubliable du pompiste amer de Tchao Pantin. Un homme généreux aux amitiés nombreuses et fidèles, tissé de contrastes, mais intègre et libre.

Apôtre du mauvais goût, grand prêtre du pipi-caca, sous son vrai nez de clown, sa salopette trop grande et ses allures d'«andouille qui fait l'imbécile», Coluche s'autoproclame néanmoins «premier comique engagé», crée les fameux Restos du coeur en 1984. Provocateur habile, excédé par toutes les formes de censure, Coluche distribue sans compter les coups de gueule: l'armée, la police, le Français râleur, la classe politique, les curés...

À partir de 1974, d'artiste populaire, Coluche devient un véritable phénomène de société. Sa popularité et son irrévérence culminent en 1981, l'année où Coluche exprime son désir de se présenter aux «érections pestilentielles» — 16 % des Français déclarant avoir l'intention de voter pour lui. Poil à gratter de la République française: «La France est coupée en deux. Avec moi, elle sera pliée en quatre.»

C'est cette aventure de mille vies que revisite magnifiquement Coluche, un mec libre, le livre que Laurent Balandras et Fabienne Waks consacrent à l'humoriste, s'appuyant sur plus de 500 documents rares ou inédits: photographies, carnets de notes, scénarios de sketchs, romans-photos, extraits d'entrevues, couvertures de magazines (dont quelques échantillons du décapant Hara-Kiri).

Collaborateur du Devoir

***

COLUCHE, UN MEC LIBRE

Laurent Balandras et Fabienne Waks

Textuel, coll. «Passion»

Paris, 2006, 192 pages