Les beaux livres - Ce qu'il reste d'eux

Tibet - Regards de compassion, de Matthieu Ricard, moine bouddhiste et interprète français du dalaï-lama, est un document rare car il rend compte, de l'intérieur, par le texte et la photographie, de la vie au Pays des Neiges. Ou de sa survie. Car l'invasion chinoise du Tibet a fait plus d'un million de morts, a détruit quelque 6000 monastères et gangrène inexorablement depuis 1949 sa culture, sa langue, ses ressources naturelles et tous ses lieux sacrés.

C'est sans parler de la torture des prisonniers politiques ou de la stérilisation forcée des femmes... Bref, le Tibet traditionnel est menacé de toutes parts, s'alarme l'auteur, qui a également signé, avec son père, Jean-François Revel, l'ouvrage Le Moine et le Philosophe.

«Ce livre voudrait donc être le témoin de ce qui subsiste d'un monde ancien, capable de beaucoup apporter à nos contemporains; il souhaiterait aussi donner un aperçu d'une culture unique qui, en dépit des bouleversements subis sur sa terre natale, tente désespérément de préserver son authenticité», écrit Matthieu Ricard.

Si l'auteur reconnaît que certains, en jouant le jeu de la sinisation ou de la modernité, n'aident pas leur cause, il souligne également que cette «civilisation unique continue d'inspirer le monde par sa sagesse, sa joie de vivre, son idéal de transformation intérieure et sa non-violence, autant de valeurs demeurées prédominantes en dépit d'écarts regrettables».

Ainsi, de ce Tibet traditionnel, l'écrivain-photographe célèbre la spiritualité au coeur de la vie quotidienne, la nature grandiose, le sens de la fête, les populations paysannes et nomades, au moyen d'images surprenantes: collines entières couvertes de drapeaux à prières, Tibétaines parées d'ambre, de corail, de turquoises et d'agates héritées de leurs aïeules et portées les jours de fête, moinillons espiègles ou encore artisans oeuvrant dans la plus grande imprimerie manuelle du monde. Des images fortes d'un Tibet inédit qui, passé le cap de l'exotisme, parlent d'espoir.

À noter: Matthieu Ricard, qui vit actuellement au monastère de Shéchèn, au Népal, verse la totalité de ses droits d'auteur à des projets humanitaires au Tibet, au Népal et en Inde.

- Tibet - Regards de compassion, Matthieu Ricard, Éditions de La Martinière, 2006, 234 pages.

Collaboratrice du Devoir