Tout Debord

Résumer l'oeuvre de Guy Debord, en une page ou en cent, tient du pari impossible. Pour connaître Debord, il faut lire Debord, refrain connu. Les oeuvres complètes du plus grand penseur sauvage de son siècle auraient pu trouver leur place dans La Pléïade de Gallimard, qui nous les propose plutôt dans la collection «Quarto». Cette édition établie par Jean-Louis Rançon et présentée par Vincent Kaufmann (auteur du splendide Guy Debord: la révolution au service de la poésie) fait fi du papier Bible pour se concentrer sur cette somme intellectuelle du XXe siècle.

Ce «tout Debord» inclut évidemment les textes et scénarios de Debord déjà connus (publiés chez Gallimard et Fayard ou dans l'intégrale de la revue Internationale situationniste), mais aussi nombre de documents rares, oubliés ou inédits (photos, tracts, lettres, traductions, métagraphies), dont ce précieux Relevé provisoire des citations et des détournements de la Société du spectacle, les tracts et documents issus du Comité Enragés-I.S. (l'un des détonateurs et piliers de Mai 68), le Projet pour un labyrinthe éducatif, les notes hautement informatives sur les «ambiances habitables» regroupées dans Écologie, psychogéographie et transformation du milieu humain, quelques plans et chansons détournés (dont cette Java des bons enfants empruntée à la Bande à Bonnot) et autres rares et précieux addendas aux grands classiques debordiens. Tout Debord, ou presque, en moins de 2000 pages et à prix camarade: il n'y a donc plus d'excuse pour être de son temps.

Collaboratrice du Devoir

***

Oeuvres

Guy Debord

Édition établie

par Jean-Louis Rançon / Préface et introductions de Vincent Kaufmann

Gallimard, coll. «Quarto»

Paris, 2006, 1904 pages