Les finalistes du Prix littéraire des collégiens sont dévoilés

Le jury du Prix littéraire des collégiens: Stanley Péan, Danielle Laurin, Jean-François Nadeau, Gilles Dupuis et Christian Desmeules.
Photo: Pascal Ratthé Le jury du Prix littéraire des collégiens: Stanley Péan, Danielle Laurin, Jean-François Nadeau, Gilles Dupuis et Christian Desmeules.

Les livres finalistes pour le Prix littéraire des collégiens ont été dévoilés hier au Salon du livre de Montréal. Afin de déterminer un grand gagnant, les étudiants de près de 40 collèges du Québec liront ces oeuvres au cours des prochaines semaines.

Les finalistes de ce prix de plus en plus important sont: Alia, de Melikah Abdeloumen, publié au Marchand de feuilles; Hadassa de Myriam Beaudoin, publié chez Leméac; Parents et amis sont invités à y assister de Hervé Bouchard, aux Éditions du Quartanier; La traduction est une histoire d'amour de Jacques Poulin, chez Leméac; et Votre appel est important de Normand de Bellefeuille, chez Québec-Amérique. Notons qu'un des finalistes, Hervé Bouchard, s'est mérité le Prix de la ville de Montréal il y a quelques jours seulement.

Le lauréat du Prix des collégiens jouira d'une bourse de 5000 $ et d'un confortable séjour d'écriture à la maison de Chateaubriand, en France. Le lauréat sera présenté par les étudiants eux-mêmes lors du Salon du livre de Québec ce printemps.

Le Prix des collégiens reprend la formule du Goncourt des lycéens en France. Un groupe d'étudiants de Trois-Rivières participait d'ailleurs cette année au jury du Goncourt des lycéens à Paris. C'est même un étudiant de Trois-Rivières, Maxime Béliveau, qui a agi à titre de président du Goncourt des jeunes cette année. Ce dernier assistait hier au dévoilement du lauréat du Prix des collégiens au Salon du livre de Montréal et en a profité pour faire part de son expérience.

Le Prix littéraire des collégiens a été remis l'an dernier à Nicolas Dickner pour son roman Nikolski, publié chez Alto. Chaque année, la sélection des finalistes est assurée par un jury constitué de critiques professionnels. Cette année, le jury (notre photo) était constitué de la chroniqueuse et critique Danielle Laurin, du professeur de littérature Gilles Dupuis de l'Université de Montréal, de Stanley Péan, président de l'Union des écrivains, du critique du Devoir Christian Desmeules ainsi que de Jean-François Nadeau, directeur des pages culturelles du même quotidien.