En bref - Gabrielle Roy et le nationalisme

Les lecteurs de La Détresse et l'Enchantement, la merveilleuse autobiographie de Gabrielle Roy, savent à quel point cette femme entretenait un rapport ambigu avec l'affirmation du Québec. L'écrivaine assimilait notamment la lutte pour l'indépendance à des formes d'autoritarisme.

Selon Ismène Toussaint, qui a beaucoup publié au sujet de Gabrielle Roy, plusieurs pistes peuvent permettre de mieux comprendre la pensée de l'écrivaine à l'égard du Québec: éducation en milieu minoritaire anglophone, manque de confiance en elle, vision utopique du Canada, amour de petits Québec imaginaires. Elle développe son analyse dans Gabrielle Roy et le nationalisme québécois, un livre qui vient de paraître chez Lanctôt Éditeur.