De Graal en enchantements

Le Seigneur des anneaux revisité il y a peu à l'écran a donné un grand coup de fouet à la vague déferlante médiéviste, sur laquelle le public adolescent surfe avec ardeur. Mais les jeux vidéo, Donjons et dragons, et les Harry Potter nourrissent également cet amour de la chevalerie, ces combats en armures, ces gentes dames adorées par d'ardents écuyers le genou à terre. La quête du Graal revient en vogue. Lancelot et l'enchanteur Merlin sont les héros du jour.

Les Éditions Gründ viennent de publier en imposant coffret composé de deux gros livres abondamment illustrés et racontant les aventures des Chevaliers de la Table ronde à la cour du roi Arthur où resplendit la reine Guenièvre.

La plupart des illustrations sont magnifiques (quelques-unes un peu mièvres), et la mise en page est d'un graphisme hautement soigné. Un climat de légende, de merveilleux émane des beaux albums, sur fond de Croisades, d'amour courtois, de forêts remplies de biches et de daims, de preux et hardis damoiseaux combattant pour leur roi.

Le texte est fort joli, ressuscitant au passage des légendes d'antan, comme celle du monstre juché sur le Mont-Saint-Michel ou le récit de la dame du lac, fée qui berça tendrement Lancelot le preux. Les amours de Tristan et Yseult sont chantées par une demoiselle accompagnée d'une harpe.

L'histoire de France et le mythe se marient. Les châteaux émergent de la brume, Lancelot vainc le serpent hideux, les enchantements de la fée Morgane font tourner la tête, et le coffret précieux s'offre une allure d'enfer.

***

Les Chevaliers de la Table ronde

Le Roi Arthur

La Quête du Graal

Texte de Jacques Boulanger et ill. de Didier Graffet

Éditions Gründ

Paris, 2006, respectivement

314 et 316 pages