La liste des finalistes pour les prix littéraires du Gouverneur général est connue

Les noms des finalistes pour les prix littéraires du Gouverneur général ont été dévoilés hier.

Dans la catégorie du roman et des nouvelles francophones, on retrouve les noms de Michael Delisle pour Le Sort de Fille, de Louis Hamelin pour Sauvages, d'Andrée Laberge pour La Rivière du loup, de Jocelyne Saucier pour Jeanne sur les routes et de Pierre Yergeau pour La Cité des vents. Dans la catégorie des oeuvres de poésie, Paul Bélanger est sur les bancs des finalistes pour Origine des méridiens, avec Jacques Brault pour L'artisan, Louise Cotnoir pour Les Îles, Hélène Dorion pour Ravir: les lieux et Benoît Jutras pour L'Étang noir. En théâtre, toujours du côté des francophones, les finalistes sont Olivier Choinière, pour Venise-en-Québec, Jean Marc Dalpé pour Août: un repas à la campagne, Évelyne de la Chenelière pour Désordre public, et Reynald Robinson pour Blue Bayou, la maison de l'étalon. Dans la catégorie des études et des essais, Marie-Françoise Guédon est en lice avec Le Rêve et la Forêt: histoires de chamanes nabesna, avec le défunt Thierry Hentsch, pour Le Temps aboli: l'Occident et ses grands récits, Michaël La Chance, pour Paroxysmes: la parole hyperbolique. Suivent Catherine Mavrikakis avec Condamner à mort: les meurtres et la loi à l'écran, et Pierre Ouellet avec À force de voir: histoire de regards.

Côté littérature jeunesse, dans la catégorie texte, Dany Laferrière est finaliste avec Je suis fou de Vava, comme Édith Bourget pour Les Saisons d'Henri, Fernande D. Lamy pour Cauchemar aveugle, Françoise Lepage pour Poupeska et Daniel Mativat, pour Nuits rouges. Dans la catégorie illustrations de littérature jeunesse, on retrouve comme finalistes Steve Adams pour Le trésor de Jacob, Marie Lafrance pour Le Petit Chien de laine, Lino (Alain Lebrun) pour Les Cendres de maman, Frédéric Normandin pour Je suis fou de Vava et Rogé (Roger Girard) pour Le gros monstre qui aimait trop lire.

Enfin, dans la catégorie des traductions de l'anglais vers le français, Dominique Fortier est finaliste à deux reprises, une fois pour sa traduction de Parlez-vous boro: voyage aux pays des langues menacées, de Mark Abley, et une autre fois pour sa traduction de L'arbre: une vie, de David Suzuki. Daniel Poliquin est en lice pour sa traduction de L'homme qui voulait boire la mer, de Pan Bouyoucas, Lori Saint-Martin et Paul Gagné sont finalistes pour leur traduction de L'Odyssée de Pénélope de Margaret Atwood, avec Sophie Voillot, pour sa traduction d'Un jardin de papier, de Thomas Wharton.

Les lauréats des prix du Gouverneur général seront connus le 21 novembre, simultanément à Montréal et à Toronto. Les lauréats recevront chacun la somme de 15 000 $, tandis que leurs éditeurs recevront 3000 $ pour leurs activités de promotion. Les finalistes non lauréats recevront pour leur part 1000 $ chacun.