En bref: La France dénoncée

L'écrivaine québécoise Monique Proulx et son éditeur chez Boréal, Pascal Assathiany, ont protesté contre le peu d'intérêt manifesté par la France à l'égard de la littérature québécoise.

Mme Proulx et M. Assathiany participaient au Festival America des littératures d'Amérique du Nord, qui se tient, pour la première fois cette année, à Vincennes, près de Paris, en France. Ce Festival regroupe des auteurs de l'Amérique, non seulement du Québec mais aussi du Canada anglais, des Caraïbes, des États-Unis, et du Mexique. On y retrouvait notamment ce week-end, Gaétan Soucy, Dany Laferrière, Margaret Atwood, Zoé Valdès, Gisèle Pineau et Russel Banks. Dans une entrevue à l'AFP, Pascal Assathiany a déploré que l'incompréhension des Français envers les Québécois soit à sens unique, soulignant que les Québécois sont pour leur part friands de romans français. Pour se rendre intéressants, les Québécois devraient indiquer «traduit de l'iroquois» sur la jaquette de leur livre, a-t-il lancé en boutade.