Québec investit 40 millions dans la protection du lac Saint-Charles

Le lac Saint-Charles dessert plus de 300 000 citoyennes et citoyens de la région de Québec en eau potable.
Renaud Philippe Le Devoir Le lac Saint-Charles dessert plus de 300 000 citoyennes et citoyens de la région de Québec en eau potable.

Le gouvernement du Québec investit 40 millions de dollars pour soutenir l’élimination des sources de contamination dans le bassin versant du lac Saint-Charles, qui dessert plus de 300 000 citoyennes et citoyens de la région de Québec.

Ce plan d’eau est « altéré en raison du ruissellement des eaux usées » selon le ministère de l’Environnement et le financement annoncé mardi matin permettra de soutenir des interventions visant des installations septiques privées ainsi que des infrastructures vertes et pluviales.

L’aide financière est offerte à la Ville de Québec, à la Ville de Lac-Delage et à la Municipalité des cantons unis de Stoneham-et-Tewkesbury

« L’approvisionnement en eau potable et le traitement des eaux usées sont d’importants défis pour les municipalités, et cela est encore plus vrai dans un contexte de croissance de la population. Les investissements requis pour assurer le maintien des infrastructures, partout au Québec, sont majeurs », a indiqué Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales, dans un communiqué.

Le ministre de l’Environnement, Benoit Charette, a pour sa part mentionné que « cet investissement est un exemple tangible de la vision au coeur de la création du Fonds bleu, lequel permettra, à terme, d’accroître la capacité d’action de tous les acteurs de l’eau au Québec ».

Le gouvernement Legault doit bientôt déposer un projet de loi pour mettre en place le « Fonds bleu », un financement de 650 millions de dollars pour la santé des différents plans d’eau du Québec.



À voir en vidéo