Lac Michigan: l’Alliance des villes des Grands Lacs et du St-Laurent conteste l’autorisation de pompage

L’Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent conteste l’autorisation accordée à la ville américaine de Waukesha de puiser son eau potable dans le lac Michigan, et ce, même si elle est située hors de son bassin versant.

Les gouverneurs de huit États américains limitrophes des Grands Lacs ont donné en juin le feu vert à la municipalité de Waukesha, qui souhaite pomper plus de 30 millions de litres d’eau par jour dans le lac Michigan afin de s’alimenter en eau potable. Il faut dire que des sources de cette municipalité située en banlieue de Milwaukee sont contaminées au radium.

L’Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent, dont le conseil d’administration est présidé par Denis Coderre, s’était toutefois opposée à la demande de Waukesha. Selon cette coalition binationale de 122 maires, le projet ne respecte pas les exigences du Pacte des Grands Lacs, une entente devenue loi américaine en 2008.

Par la voie d’un communiqué publié lundi, la coalition a annoncé qu’elle demande une « audience » au Great Lakes — St. Lawrence River Basin Water Resources Compact dans le but de le convaincre de revenir sur sa décision. « Cette contestation de la décision vise à assurer l’intégrité à long terme des ressources en eau du bassin, ainsi que celle du Pacte des Grands Lacs », a précisé le regroupement de municipalités, qui représente 17 millions de citoyens.

Mauvais précédent

 

« Le Conseil du Pacte a créé un très mauvais précédent en octroyant une exception à cette première demande qui ne respecte pas les critères de l’entente régionale. Nous voulons nous assurer que le Pacte, les Grands Lacs et le Saint-Laurent soient protégés dans le futur et c’est pourquoi cette autorisation doit être renversée », a fait valoir lundi le maire de Montréal Denis Coderre, qui est également le président de l’Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent.

Les maires de l’Alliance sont aussi déçus de la manière dont le public a été consulté au cours de la démarche d’examen régional de la demande.

Le Pacte des Grands Lacs lie les États de l’Illinois, de l’Indiana, du Michigan, du Minnesota, de New York, de l’Ohio, de la Pennsylvanie et du Wisconsin — ceux-là mêmes qui ont pris la décision d’autoriser le projet de Waukesha.

L’entente interdit l’utilisation de l’eau des Grands Lacs par les villes qui ne se situent pas dans leur bassin versant. Elle permet cependant aux municipalités de comtés avoisinants de s’approvisionner dans les Grands Lacs si elles n’ont pas d’autres méthodes d’approvisionnement en eau et si elles s’engagent à conserver, puis à retourner l’eau dans les lacs après l’avoir utilisée et traitée.

À voir en vidéo