Roumanie - Un projet canadien de mine d’or dénoncé

Bucarest – Un millier de personnes ont manifesté pour le deuxième jour consécutif lundi à Bucarest contre un projet canadien de mine d’or prévoyant d’utiliser de grandes quantités de cyanure dans un village de Transylvanie. « La Roumanie n’est pas à vendre » ou encore « Unis, nous sauverons Rosia Montana », ont scandé les manifestants, en référence au village où la compagnie canadienne Gabriel Resources affirme avoir découvert le plus important gisement d’or d’Europe. Les protestataires ont également demandé la démission du gouvernement de centre gauche du premier ministre, Victor Ponta, qui a adopté la semaine dernière un projet de loi déclarant « d’intérêt national exceptionnel » cette exploitation. Dimanche, entre 9000 et 12 000 personnes avaient protesté des heures durant dans plusieurs villes contre ce projet. Gabriel Resources prévoit d’extraire, avec sa filiale Rosia Montana Gold Corporation, 300 tonnes d’or et 1600 tonnes d’argent. Elle promet 900 emplois durant la phase d’exploitation qui durera 16 ans. Le projet conduira à la destruction de quatre montagnes autour du village et endommagera des galeries minières romaines uniques, mettent en garde les archéologues. Il prévoit également l’utilisation d’une moyenne de 12 000 tonnes de cyanure par an.

À voir en vidéo