Nouveau-Brunswick - Schiste : les opposants persévèrent

Fredericton – Le gouvernement du Nouveau-Brunswick présente le développement de l’industrie du gaz de schiste comme un facteur de croissance économique et de création d’emplois, mais les opposants renforcent leur détermination pour bloquer cette idée, et ce directement à l’étape exploratoire.


Des manifestations ont eu lieu depuis le début du mois de juin, alors que l’entreprise SWN Resources mène sa plus récente série de tests sismiques près d’Elsipogtog, au nord de Moncton. Une dizaine de compagnies ont reçu des permis exploratoires dans la province, mais seule SWN Resources y effectue des tests sismiques.


Selon les opposants, les puits gaziers menacent les ressources hydriques, ce que nie l’industrie. Le chef Arren Sock, de la Première Nation Elsipogtog, réclame un moratoire immédiat sur l’exploration du gaz de schiste, et affirme que son peuple a l’obligation de protéger la terre et l’eau.


Selon la GRC, 33 arrestations ont eu lieu depuis le début de juin, après que des citoyens eurent bloqué des routes et des véhicules. La police enquête également sur plusieurs cas de vandalisme.

À voir en vidéo