Un rapport met en doute la pertinence du barrage

Le rapport d'une commission d'examen fédérale-provinciale conclut que la société de la Couronne chargée de la production et de la distribution d'électricité à Terre-Neuve-et-Labrador, Nalcor Energy, n'a pas démontré la pertinence du projet dans les domaines économique et énergétique.

La commission se demande d'une part si le projet de 6,2 milliards offrira véritablement des retombées économiques à long terme à la province.

«Il y a encore des questions non résolues liées à Muskrat Falls et à Gull Island concernant leur capacité de fournir les avantages financiers à long terme prévus pour la province, et ce, même si d'autres critères étaient respectés», souligne le rapport.

La commission d'examen conclut d'autre part que le projet aurait plusieurs effets néfastes sur l'environnement aquatique et terrestre, ainsi que sur le troupeau de caribous de Red Wine Mountain.

Le rapport est publié une semaine après que le gouvernement fédéral eut annoncé qu'il respecterait sa promesse d'offrir une garantie de prêt pour le projet de Muskrat Falls, sur le cours inférieur du fleuve Churchill.

La commission d'examen présente ses avis aux gouvernements provincial et fédéral, qui auront le dernier mot concernant l'approbation du projet. Nalcor Energy a indiqué qu'elle répondrait aujourd'hui au rapport.

Selon les conditions établies l'an dernier pour développer le projet, Nalcor Energy investirait 2,9 milliards $US pour construire à Muskrat Falls une centrale électrique d'une capacité de 824 mégawatts.

Un réseau de transport entre le Labrador et l'île de Terre-Neuve coûterait 2,1 milliards, dont 600 millions fournis par la société énergétique privée néo-écossaise Emera. Le projet prévoit aussi un lien sous-marin de 30 kilomètres dans le détroit de Belle Isle. Emera financerait également un lien sous-marin de 180 kilomètres entre Cape Ray, à Terre-Neuve, et Lingan, en Nouvelle-Écosse, un projet de 1,2 milliard.

La commission d'examen recommande que le gouvernement provincial mène des études économiques séparées avant de déterminer si le projet de Muskrat Falls apporterait les avantages financiers à long terme prévus par Nalcor.

Si le projet va de l'avant, il fournirait 170 mégawatts d'électricité par année à la Nouvelle-Écosse — soit entre 8 et 10 % des besoins de la province en énergie —, et ce, pour les 35 prochaines années.

À voir en vidéo