Talisman punie, et félicitée

La société Talisman a dû cesser sa fracturation hydraulique en Pennsylvanie à la demande du ministère de l’Environnement de l’État à la suite d’une fuite survenue à son puits de Tioga.
Photo: Yan Doublet - Le Devoir La société Talisman a dû cesser sa fracturation hydraulique en Pennsylvanie à la demande du ministère de l’Environnement de l’État à la suite d’une fuite survenue à son puits de Tioga.

Le ministère de l'Environnement de la Pennsylvanie a invité hier la société Talisman à mettre fin à toute activité de fracturation hydraulique dans cet État jusqu'à ce qu'elle ait élucidé les causes de la fuite de gaz et de liquides de fracturation survenue à son puits de Tioga le 17 janvier.

Mais cette société d'exploration gazière pouvait se consoler hier après avoir été publiquement félicitée par le Regroupement pour la responsabilité sociale des entreprises (RRSE) et Bâtirente pour «l'inclusion de la notion de consentement libre, préalable et éclairé» dans sa nouvelle politique encadrant ses relations avec les communautés. Le RRSE regroupe plusieurs communautés religieuses qui investissent des sommes importantes. Bâtirente est le système de retraite de plusieurs dizaines de milliers de travailleurs syndiqués à la CSN. Aucun des deux organismes n'a voulu révéler l'importance de ses placements dans Talisman.

Fuite importante

En plus d'avoir été aux prises avec une fuite importante au début de l'hiver à son puits de Leclercville au Québec, Talisman s'est retrouvée la semaine dernière aux prises avec une fuite à son puits de Tioga, une fuite dont la violence semble avoir libéré des liquides de fracturation souterraine à la suite d'une série d'explosions en profondeur. La fuite en question a été colmatée en quelques heures, ce qui a rassuré les autorités de la Pennsylvanie.

Toutefois, l'inspection des lieux devait permettre de trouver plusieurs accrocs à la réglementation sur la protection des cours d'eau. Selon l'avis d'infraction signé par Jennifer W. Means, gestionnaire gouvernementale de cette industrie, des substances polluantes produites par les activités de fracturation n'ont pas été convenablement confinées, ce qui a pu contaminer des eaux publiques.

C'est pourquoi le ministère de l'Environnement de cet État, dans une lettre adressée à Talisman le 24 janvier, a «suggéré fortement de suspendre toute activité de fracturation hydraulique en Pennsylvanie jusqu'à ce que la cause de ce problème ait été déterminée». Ce que la compagnie a fait immédiatement, ont rapporté les médias locaux.

À voir en vidéo