Vote de grève à Rio Tinto Alcan?

Alma — Les quelque 800 travailleurs de l'usine Rio Tinto Alcan à Alma, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, votent jusqu'à ce matin sur les offres patronales «finales».

Les résultats seront dévoilés en conférence de presse aujourd'hui, mais les syndicats en négociation de l'aluminerie ont recommandé à leurs membres de rejeter les offres finales de l'employeur.

Avec la convention collective qui vient à échéance le 31 décembre à minuit, un débrayage ou un lock-out pourrait être déclenché dès le jour de l'An.

Un porte-parole du syndicat des travailleurs de l'aluminium d'Alma, Marc Maltais, a souligné que les trois syndicats en négociation avaient déjà en mains des mandats de grève votés de façon presque unanime.

Aux yeux des syndicats, la question de la sous-traitance pose toujours problème. Ils craignent de voir des entreprises sous-traitantes être utilisées si les employés décidaient de déclencher la grève.

Les deux parties ne sont plus en négociations, puisque les dernières offres ont été qualifiées de finales par l'employeur.
1 commentaire
  • Jacques Moreau - Inscrit 30 décembre 2011 11 h 33

    Faut se tenir debout!

    Il est à espérer que les travailleurs ne se laisseront pas intimider par des rumeurs/menaces de lock-out, fermeture, sous-traitance accrue, etc... Il ne faut pas laisser les capitaliste s'enrichir sur le dos des travailleurs.