Air Canada renouvelle son entente avec Boeing

La société mère d'Air Canada a annoncé hier qu'une entente avait été conclue avec Boeing pour l'acquisition de plusieurs dizaines d'avions, ce qui lui permettra de rajeunir sa flotte avec des appareils consommant moins de carburant et qui correspondent aux plans d'expansion du transporteur.

Gestion ACE Aviation a indiqué que l'entente portait sur la commande ferme de 18 Boeing 777 et de 14 Boeing 787 Dreamliner, en plus d'inclure des options d'achat sur plusieurs dizaines d'autres exemplaires de ces appareils.

La livraison des six premiers 777 s'échelonnera de mars à juillet 2007. Air Canada recevra son premier 787 en 2010. Même si la valeur de cette entente n'a pas été révélée, l'entreprise de Montréal devra dépenser plusieurs milliards de dollars pour ces acquisitions.

Un obstacle disparu

En avril dernier, le p.-d.g. de Gestion ACE Aviation, Robert Milton, avait annoncé un contrat avec Boeing, mais il avait été retiré après le rejet, en juin par les pilotes d'Air Canada, d'une entente sur les conditions de travail que le transporteur considérait déterminante pour compléter la transaction avec l'avionneur.

Cet obstacle est disparu la semaine dernière après une décision arbitrale rendue en vertu d'un protocole conclu en septembre par l'entreprise et le syndicat.

«La finalisation de l'entente sur les 777 et 787 constitue une excellente nouvelle pour nos clients, nos employés et les investisseurs», a déclaré dans un communiqué M. Milton. Il a affirmé que le confort et les coûts d'exploitation réduits de ces appareils placeront l'entreprise dans le peloton de tête des transporteurs internationaux établis en Amérique du Nord et lui permettront de faire concurrence avec les chefs de file européens, moyen-orientaux et asiatiques.

Les frais d'exploitation des 777 et 787 seront de loin inférieurs à ceux des avions appelés à être renouvelés, a indiqué Gestion ACE Aviation. À titre d'exemple, Air Canada estime que les frais de carburant et de maintenance du 787 seront d'environ 30 % inférieurs à ceux du 767 qu'il remplacera.

Quant au 787 Dreamliner, il consommera 20 % moins de carburant que les appareils actuels de taille comparable et il offrira jusqu'à 45 % plus de capacité de fret commercial.