La fortune sourit différemment aux assureurs

Manuvie a enregistré un bénéfice net de 1,05 milliard, en hausse de 45 % par rapport à celui de 723 millions du trimestre correspondant de 2015.
Photo: Olivier Zuida Le Devoir Manuvie a enregistré un bénéfice net de 1,05 milliard, en hausse de 45 % par rapport à celui de 723 millions du trimestre correspondant de 2015.

Trois assureurs ont affiché des résultats contrastés.

L’Industrielle Alliance a comptabilisé un bénéfice net de 102 millions, en baisse de 11 % par rapport à celui de 115 millions du trimestre correspondant de 2015. Le rendement des capitaux propres se chiffre à 10,5 %, comparativement à 12,1 % l’année précédente. Malgré ce recul, le conseil d’administration de l’Industrielle a déclaré une hausse de 2 ¢ de son dividende trimestriel par action ordinaire, le faisant ainsi passer à 32 ¢. Ce dividende sera payable le 15 juin 2016 aux actionnaires inscrits à la fermeture des bureaux le 20 mai 2016.

L’assureur a ajouté que « par rapport à notre bilan, notre exposition au secteur pétrolier et gazier est relativement minime, nous pourrions absorber une chute importante des marchés boursiers si cela était nécessaire et nous avons la flexibilité qu’il faut pour financer nos initiatives de croissance ».

Pour sa part, Great-West Lifeco a inscrit un bénéfice net de 620 millions pour le trimestre clos le 31 mars 2016, comparativement à 700 millions pour la période correspondante de 2015, soit une baisse de plus de 11 %. Le rendement des capitaux propres s’élève à 14 %, en regard de 16 % un an plus tôt.

Enfin, Manuvie a enregistré un bénéfice net de 1,05 milliard, en hausse de 45 % par rapport à celui de 723 millions du trimestre correspondant de 2015. Le rendement des capitaux propres s’est élevé à 10,8 %, contre 8,4 % un an plus tôt. Cette augmentation découle principalement des profits liés aux fluctuations des taux d’intérêt et de la hausse du résultat tiré des activités de base, a souligné la société.