Le marché de l’occasion, une affaire de 28 milliards au Canada

Le marché de la seconde main fait la part belle aux vêtements, mais les meubles ou encore les produits électroniques y occupent également une bonne place.
Photo: Michaël Monnier Le Devoir Le marché de la seconde main fait la part belle aux vêtements, mais les meubles ou encore les produits électroniques y occupent également une bonne place.

Qu’il s’agisse du don, de l’achat ou de l’échange de biens usagés, le Québec demeure l’une des provinces canadiennes qui participent le moins activement à l’économie de seconde main, révèle le deuxième Indice Kijiji de l’économie de seconde main qui sera dévoilé ce mardi. Parmi les villes, Montréal tire son épingle du jeu, tandis que Québec est bonne dernière.

Après avoir publié l’an dernier le tout premier rapport canadien permettant de mesurer l’ampleur de l’économie de seconde main et son impact sur l’activité économique du pays, l’Observatoire de la consommation responsable (OCR) récidive cette année avec son deuxième indice de l’économie de seconde main.

À partir d’un sondage dont l’échantillon a cette année triplé, le rapport détermine combien de biens usagés ont été achetés et délaissés au cours des douze des derniers mois.

L’indice 2016 indique que les Canadiens ont en moyenne donné une seconde vie à 77 objets, soit un plus que l’an dernier. À l’échelle du pays, cette augmentation correspond à 24,9 millions d’objets supplémentaires ayant circulé dans l’économie de seconde main, pour un total d’environ 1,8 milliard.

« Ça montre que le phénomène est en train de s’ancrer progressivement dans les comportements des citoyens », constate le directeur de l’OCR et coauteur de l’étude, Fabien Durif.

Le Québec a gagné 17 points (67), ce qui lui permet cette année de devancer les Maritimes (60) au classement des régions. Cette performance demeure toutefois largement inférieure à celle des Prairies (87) ou de l’Alberta (82).

Pour la première fois, les auteurs du rapport ont également analysé la performance des principales villes du pays. Montréal (78) se classe en troisième position, derrière Vancouver et Edmonton, mais Québec (52) occupe le dernier rang. Pour le moment, M. Durif n’est pas en mesure d’expliquer l’écart entre les deux plus grandes villes du Québec. « Est-ce que la différence est liée à l’ouverture aux pratiques de consommation, à la culture ? C’est sans doute sociologique, et c’est difficile à expliquer avec les chiffres », affirme-t-il.

Fait intéressant, l’indice nous apprend cette année que, à quelques exceptions près, plus la taille d’une municipalité augmente, plus l’intensité des pratiques de seconde main diminue.

Économiser avant tout

 

L’économie de seconde main comprend à la fois l’achat (en personne ou sur le Web), le don, l’échange et la location de biens d’occasion. Les vêtements, les chaussures et les articles de mode représentent le tiers des articles échangés, devant les produits de divertissement, comme les livres ou les CD.

L’étude de l’OCR évalue que la valeur des transactions de l’économie de seconde main s’est élevée à 28 milliards de dollars en 2015, une somme semblable à celle de l’année précédente. « Environ 19 milliards de dollars de cette valeur représentent une activité qui n’aurait pas eu lieu autrement », souligne-t-on.

La taille de l’économie de seconde main canadienne n’a pas beaucoup augmenté depuis la publication du premier rapport de l’OCR, mais Fabien Durif est convaincu qu’un changement de mentalités est en train de s’opérer.

« C’est évident que la croissance va continuer et que les détaillants classiques vont de plus en plus se rendre compte que le consommateur achète à la fois des objets neufs et des objets de seconde main », juge-t-il.

Plusieurs entreprises suivront selon lui les traces de géants comme IKEA, qui achète puis revend des meubles de seconde main dans certains pays, comme la Suède et la France.


Popularité variable

Classement des villes étudiées

1) Vancouver (80)

2) Edmonton (79)

3) Montréal (78)

4) Winnipeg (72)

5) Toronto (69)

6) Calgary (60)

7) Hamilton (58)

8) Ottawa-Gatineau (57)

9) Québec (52)