Desjardins, la plus solide en Amérique

Photo: Annik MH De Carufel Le Devoir

Le Mouvement Desjardins glisse de quelques rangs dans le classement mondial 2015 de Bloomberg. Mais l’institution québécoise demeure la plus solide financièrement à l’échelle nord-américaine.

Le Mouvement Desjardins a fait son entrée dans le « top 20 » des institutions bancaires les plus solides financièrement en 2013. Deux ans plus tard, le classement de Bloomberg lui accorde le cinquième rang mondial, le premier en Amérique du Nord. Il s’agit d’un léger glissement, Desjardins ayant accaparé le deuxième rang à dans l’édition 2014 du palmarès. Mais elle conserve son premier rang nord-américain pour une deuxième année.

La Banque CIBC est la seule autre institution bancaire canadienne à composer le « top 20 » de Bloomberg, qui est dominé pour une deuxième année consécutive par la Hang Seng Bank, de Hong Kong.

Bloomberg ne retient que les institutions bancaires disposant d’un actif total de 100 milliards ou plus. Le classement s’appuie sur cinq critères. Le plus important, celui du ratio de capital de première catégorie servant de balise aux règles internationales, compte pour 40 % de la note finale. S’y greffent le rapport actif non performant sur actif total, les provisions pour perte liée à l’actif non performant, le ratio dépôts/fonds propres et le ratio d’efficacité, proposant un rapport coûts/revenus.

Satisfaction en baisse

Au chapitre de la satisfaction de la clientèle, l’édition 2015 du classement de la firme J.D. Power place la Banque TD au premier rang pour une dixième année consécutive parmi les cinq grandes banques, et la Banque Tangerine, au premier rang parmi les institutions bancaires de taille moyenne pour une quatrième année de suite. Ce sondage repose sur sept critères et ratisse l’ensemble des banques canadiennes, ce qui exclut les coopératives de crédit.

J.D. Power retient cependant que « les profits records des banques de détail canadiennes sont réalisés au détriment de la satisfaction de la clientèle, alors que les clients signalent que les frais sont en augmentation et que les niveaux de service sont en baisse en succursale et au téléphone. Par conséquent, la satisfaction globale dans le segment des cinq grandes banques est en moyenne de 737 (sur une échelle de 1000 points), en baisse de 12 points par rapport à 2014, tandis que la satisfaction dans le segment des banques de taille moyenne est de 759, en baisse de 7 points. »

À voir en vidéo