Le déficit commercial du Canada a grimpé à 3 milliards en mars

Ottawa — Le déficit commercial du Canada a pris de l’ampleur en mars et atteint 3 milliards, la chute des prix du pétrole ayant pesé sur les exportations, a indiqué mardi Statistique Canada.

Statistique Canada a aussi révisé ses chiffres pour le mois de février et fait dorénavant état d’un déficit de 2,2 milliards pour ce mois, plutôt que de 984 millions, tel qu’initialement rapporté. Cette révision est attribuable à une mise à jour des exportations de produits énergétiques.

« Le déficit commercial du Canada s’est élargi pour atteindre un niveau record pour le premier trimestre, la faiblesse du dollar canadien ne semblant pas avoir encore eu un impact positif significatif et l’économie des États-Unis ayant montré des signes de difficulté pendant cette période », a écrit l’économiste Benjamin Reitzes, de la Banque de Montréal. « Cependant, avec nos voisins du Sud qui devraient rebondir au deuxième trimestre, le huard qui devrait rester relativement faible [même s’il a rebondi ces dernières semaines] et les prix du pétrole qui mettent en scène une modeste reprise, le profil commercial du Canada devrait s’améliorer dans les mois à venir ».

Les importations ont progressé de 2,2 % en mars par rapport au mois de février, pour se chiffrer à 45,5 milliards. Leur volume a grimpé de 1,5 % et leurs prix, de 0,6 %. Entre-temps, les exportations n’ont avancé que de 0,4 %. Leurs volumes ont pris 1,9 %, mais leurs prix ont diminué de 1,5 %.

L’excédent commercial du Canada avec les États-Unis a augmenté à 2,2 milliards en mars, par rapport à 1,9 milliard en février. Par ailleurs, le déficit commercial avec le reste du monde s’est creusé à 5,2 milliards, comparativement à 4,2 milliards en février.