L’imprimeur pourrait profiter de la vente des journaux de Sun Media

La vente des journaux anglophones de Corporation Sun Media à Postmedia, si elle reçoit l’aval du Bureau de la concurrence, pourrait profiter à Transcontinental, déjà responsable de l’impression de trois quotidiens du groupe Postmedia.

Selon le président et chef de la direction de l’imprimeur québécois, François Olivier, cette transaction devrait élargir les relations avec Postmedia. « Les premières ententes ont été bénéfiques pour les deux sociétés, a-t-il commenté, mardi, en marge de l’assemblée annuelle des actionnaires. Nous allons voir si l’on peut créer de la valeur à la fois pour eux et pour nous. »

Annoncée en octobre dernier, cette transaction de 316 millions comprend 175 journaux — dont les quotidiens de la bannière Sun, incluant l’Ottawa Sun et le Toronto Sun, les quotidiens 24 Hours de Toronto et de Vancouver et des journaux locaux — ainsi que des guides d’achats et publications spécialisées de Sun Media.

En plus du quotidien montréalais anglophone The Gazette, l’éditeur du National Post a confié l’impression du Calgary Herald et du Vancouver Sun à Transcontinental, qui imprime également La Presse.

M. Olivier a également indiqué que Transcontinental était en pourparlers avec plusieurs éditeurs qui cherchent à sous-traiter leurs activités d’impression afin de réduire leurs dépenses. « Tous les éditeurs de grands journaux canadiens qui font encore leur propre impression sont des clients potentiels pour nous. »

Action au sommet

Devant les actionnaires, M. Olivier a expliqué que l’exercice 2014 avait permis à Transcontinental à la fois de consolider son secteur des médias et d’effectuer un retrait stratégique. L’entreprise a notamment mis la main sur les hebdomadaires québécois de Sun Media, une filiale de Québecor, en plus de vendre 15 de ses magazines à Groupe TVA. Cela permettra à Transcontinental de se concentrer sur le marché publicitaire local, qui représente environ 80 % des revenus de ses 180 hebdomadaires au Québec, en Ontario, dans l’Atlantique et en Saskatchewan.

Transcontinental a également dévoilé ses résultats trimestriels ayant poussé le cours de l’action à son sommet des 52 dernières semaines. Il a clôturé à 17,50 $, en hausse de 5,6 %, ou 92 ¢, par rapport à la clôture de la veille.

Pour la période de trois mois terminée le 31 janvier, le bénéfice net s’est établi à 37,9 millions, ou 49 ¢ par action, en hausse par rapport à 17,2 millions, ou 22 ¢ par action, à la même période l’an dernier. Les recettes ont progressé de 1,1 %, à 504,6 millions, un résultat attribué aux acquisitions de Capri Packaging et celle des journaux hebdomadaires du Québec de Corporation Sun Media.

Sur une base ajustée, en excluant les éléments non récurrents, les profits de Transcontinental ont grimpé de 36,7 % pour s’établir à 36,1 millions, ou 46 ¢ par action.

Le conseil d’administration a par ailleurs approuvé une hausse de 6 % du dividende, faisant passer le dividende annuel par action de 64 ¢ à 68 ¢.

À voir en vidéo