S’inspirer de la finance islamique

Moscou — La Russie, inspirée par le succès de la finance islamique, veut lancer des services financiers conformes aux principes de la religion orthodoxe, au moment où elle se trouve isolée des marchés occidentaux par les sanctions liées à la crise ukrainienne.

« Grâce au [président américain Barack] Obama et à la crise, nous avons réalisé que nous ne pouvions pas compter sur le système financier occidental et sommes obligés de créer notre propre système financier, indépendant des institutions occidentales », a déclaré lundi Dmitri Lioubomoudrov, un des promoteurs de cette initiative lors d’une conférence de presse à Moscou. « Similaire à la finance islamique, la finance orthodoxe […] invite les entrepreneurs orthodoxes qui veulent se protéger dans des conditions de crise », a ajouté l’entrepreneur, membre de la Chambre du Commerce et d’Industrie de Russie.

Également présent, le porte-parole de l’Église orthodoxe russe, Vsevolod Tchapline, a appelé à des « mécanismes qui ne sont pas basés sur l’intérêt assimilé à l’usure ». À l’instar de la finance islamique, la nouvelle structure financière interdira à ses membres les prêts avec intérêt ainsi que tout investissement dans les activités non conformes à la morale orthodoxe, dont les jeux ou le tabac. De hauts représentants de l’épiscopat de l’Église orthodoxe russe formeront un Conseil de surveillance de la finance orthodoxe.

Pour les initiateurs, « 400 millions de roubles réunis par une dizaine de personnes juridiques ou physiques seront largement suffisants pour lancer ce système », selon leur projet présenté dans un communiqué. « La finance orthodoxe se base non seulement sur la législation mais aussi sur la morale orthodoxe », ajoute le texte.

La finance islamique, qui prohibe l’intérêt assimilé à l’usure, est actuellement en plein boom dans le monde, ayant doublé de volume en quatre ans à 2000 milliards de dollars. Une étude du bureau de consultants Ernst Young publiée récemment a cependant montré que la rentabilité des banques islamiques était inférieure à celle des banques conventionnelles.

4 commentaires
  • Francois Parent - Inscrit 23 décembre 2014 07 h 04

    Prêt sans intérêt

    Leur système est plus juste que le notre car il cré de la richesse et une dette sans cesse gandissante et impossible à régler.http://www.youtube.com/watch?v=YMOFBioFNvc

  • Denis Paquette - Abonné 23 décembre 2014 07 h 12

    Qui reve de vivre décemment

    Notre cher autocrate archi milliardaire et despote se cherche une porte de sortie pour n'avoir pensé qu'a lui meme, bizarre qu'il ne voit pas que nous savons que son ambition est un pouvoir absolu, qu'il est peut etre pres a mettre le monde a feu et a sang pour satisfaire son ambition. Pourtant la russie aurait eu de besoin de mieux que ca, que va-t-il arriver avec la nouvelle generation qui rêve de vivre décemment.

  • Raymond Chalifoux - Abonné 23 décembre 2014 08 h 18

    Mon concessionnaire auto a dû saisir...

    ... un truc avant tout le monde, ma foi, car ma bagnole dernière achetée, en 2010, bénéficiait d'un financement à zéro% d'inmtérêt pour cinq ans. Fait que...

  • Sylvain Auclair - Abonné 23 décembre 2014 15 h 04

    «les jeux ou le tabac...»

    Ouf! Les armes ne semblent pas concernées par cet interdit!