Le C. A. d’Hydro-Québec a un nouveau président: Michael D. Penner

La Coalition avenir Québec (CAQ) espère que le nouveau président du conseil d’administration d’Hydro-Québec, le jeune homme d’affaires Michael D. Penner, pensera à l’impact de ses décisions sur les contribuables, « qui n’en peuvent plus ».

Le Conseil des ministres a annoncé mercredi la nomination de M. Penner à la tête du CA de la société d’État. Il prend ainsi la relève de Pierre Karl Péladeau, aujourd’hui député de Saint-Jérôme et candidat pressenti à la direction du Parti québécois. Celui-ci était entré en fonction en mai 2013.

La nomination de M. Penner n’a pas suscité d’aussi vives réactions que celle de M. Péladeau. La CAQ souhaite surtout que le nouveau venu protège les clients québécois. « Nous espérons que M. Penner se portera à la défense des contribuables, qui n’en peuvent plus des augmentations des tarifs d’électricité. Nous souhaitons également qu’il ramène le gouvernement à la raison en ce qui a trait aux coûteux projets éoliens, a déclaré la porte-parole du parti, Émilie Toussaint. Pour le reste, nous jugerons l’arbre à ses fruits. »

Le Parti québécois n’a pas commenté le dossier en raison de l’hospitalisation de son porte-parole en matière d’énergie, Bernard Drainville, qui souffre de douleurs lombaires. M. Penner a refusé notre demande d’entrevue jeudi. Hydro-Québec affirme que le nouveau président du CA doit d’abord prendre connaissance de ses dossiers.

Michael D. Penner est un homme d’affaires de 45 ans. Depuis 2006, il était président et chef de la direction de Bonneterie Richelieu, une entreprise de chaussettes et de bas fondée à Sorel en 1934.

Il s’est retrouvé sous les projecteurs en mai dernier en raison de sa rencontre avec le président américain, Barack Obama. Celui-ci l’a invité à la Maison-Blanche en compagnie de représentants de plusieurs compagnies d’envergure pour souligner des projets d’investissement lancés récemment aux États-Unis. Bonneterie Richelieu a décidé d’investir 24 millions de dollars pour construire une nouvelle usine au sud de la frontière.

M. Penner a obtenu un doctorat en droit de la Hofstra University. Il a commencé sa carrière comme avocat au sein du cabinet Rivkin Radler Kremer et de l’agence de placement Olsten.

2 commentaires
  • Bernard Terreault - Abonné 10 octobre 2014 08 h 55

    Choix bizarre

    Cet homme d'affaires qui fait surtout affaires aux États-Unis aura-t-il vraiment à coeur les intérêts du québécois moyen ?

  • Jocelyne Bédard - Inscrite 10 octobre 2014 09 h 10

    Le gouvernement Couillard nomme à la présidence du Conseil d'administration d'Hydro-Québec, un homme qui a récemment choisi d'investir...aux États-Unis. Je comprends le Conseil du patronat du Québec d'être inquiet des messages que ce gouvernement envoie aux gens d'affaires...("Le Conseil du patronat inquiet...", fil de presse de Radio-Canada, mis à jour le 09/10/2014)