La Banque de Chine s’implante à Montréal

La Banque de Chine a annoncé mardi l’implantation de sa première succursale dans le Grand Montréal. L’institution s’activera d’abord auprès des entreprises, pour ensuite étendre ses services aux particuliers, notamment ceux composant la communauté chinoise montréalaise.

 

Montréal International et Finance Montréal ont appuyé la venue de la Banque de Chine à Montréal. Son objectif : devenir le partenaire privilégié des entreprises chinoises qui investissent au Québec et des entreprises québécoises qui font affaire avec la Chine, a résumé Lijun Wang, chef de la direction de la Banque de Chine au Canada.

 

« Nous offrons des produits et services financiers sur mesure, qui permettront aux entreprises du Québec de tirer parti du processus d’internationalisation de la monnaie chinoise et d’utiliser dès maintenant le yuan renminbi (RMB) dans leurs opérations commerciales à destination ou en provenance de la Chine continentale », a-t-il ajouté.

 

La Banque de Chine (Canada), une filiale de la Banque de Chine, a été incorporée au Canada en 1992. Elle exploite dix succursales à travers le Canada, dont cinq dans la région de Toronto, trois dans la région de Vancouver, une à Calgary et une à Montréal. « Le Canada a surpassé l’Australie pour devenir le premier pays au monde pour les investissements de la Chine à l’étranger, selon les données de la firme comptable mondiale KPMG dans un rapport publié en mars 2013 », peut-on lire dans le communiqué.