Iris Capital s’implante à Montréal

Un nouveau spécialiste en capital de risque ouvre un bureau à Montréal. Iris Capital s’étend outre-Atlantique, sous l’action de Teralys Capital.

Teralys Capital a annoncé mardi un investissement de 15 millions dans Iris Capital III, un fonds international de plus de 200 millions dédié à l’économie numérique. Cet investissement se traduit par l’ouverture immédiate à Montréal du premier bureau nord-américain d’Iris. Ayant son siège social à Paris, Iris Capital est présent depuis 25 ans dans le capital de risque et de développement. « Spécialisé dans les secteurs médias, télécommunications et technologies de l’information, Iris Capital possède une importante expertise sectorielle avec plus de 200 participations et au-delà de 900 millions d’euros investis dans des entreprises technologiques à ce jour », peut-on lire dans un communiqué.


Le projet a reçu l’appui de Publicis Groupe et d’Orange, devenus des actionnaires majoritaires d’Iris Capital management. « Ces deux groupes industriels d’envergure internationale en communications et télécommunications ont choisi Iris Capital pour gérer leur initiative de Joint Corporate Venture ; d’un montant global de 300 millions d’euros. »

 

Actif au Québec


Iris Capital est tout de même actif au Québec depuis 15 ans. Il a réalisé, au total, des investissements de plus de 50 millions dans sept entreprises québécoises.


Pour sa part, Teralys Capital est un fonds de fonds créé dans le but de financer des fonds de capital de risque privés destinés à investir dans des entreprises technologiques des secteurs des sciences de la vie, des technologies de l’information et des technologies propres. Le fonds compte des engagements de capitaux de plus de 700 millions venant de la Caisse de dépôt et placement du Québec, du Fonds de solidarité FTQ et d’Investissement Québec. « Teralys Capital gère également deux portefeuilles existants de fonds de capitaux de risque avec plus de 600 millions de dollars supplémentaires d’actifs sous gestion. C’est actuellement le fonds de fonds technologiques le plus important au Canada. »