Air Canada a besoin de personnel

Photo: Jacques Grenier - Le Devoir

Air Canada a indiqué jeudi qu’il devrait employer environ 1100 personnes de plus au cours des 12 prochains mois pour répondre à ses objectifs en matière de main-d’oeuvre, incluant quelque 200 employés pour son projet de transporteur à bas prix.

Le transporteur aérien affirme que ces nouveaux emplois s’inscrivent dans sa stratégie visant à « saisir de nouvelles occasions, d’améliorer le service à la clientèle et de renouveler notre main-d’oeuvre ».


Des nouveaux employés, environ 400 seront des agents de bord tandis que les quelque 500 autres seront des agents du service à la clientèle et des bagagistes.


Environ 60 agents du service à la clientèle seront embauchés pour travailler aux centres d’appels de Montréal et Toronto.


« Ce programme de recrutement est conforme à notre volonté de rester concentrés sur le contrôle des coûts afin de devenir une entreprise plus concurrentielle sur nos différents marchés », a déclaré dans un communiqué le président et chef de la direction du transporteur, Calin Rovinescu.


« Alors que le taux de chômage des jeunes atteint presque 15 % au Canada, nous sommes heureux de proposer des perspectives de carrière fascinantes, qui intéressent particulièrement la jeune génération. »


La société a évoqué l’attrition comme un des principaux éléments derrière la vague d’embauche d’agents au service à la clientèle et d’agents de bord.


En plus des nouveaux travailleurs chez Air Canada, la société a indiqué avoir l’intention d’embaucher environ 150 agents de bord et 50 pilotes pour son projet de transporteur à faible coût, qui devrait être opérationnel en 2013.


Le transporteur montréalais compte environ quelque 27 000 employés au Canada et ailleurs dans le monde.


Air Canada a indiqué mercredi qu’il devrait dévoiler d’ici quelques semaines son projet de nouveau transporteur à bas prix qui assurera des vols transatlantiques et desservira des destinations de vacances aux États-Unis et dans les Caraïbes.


Le nouveau transporteur sera détenu en propriété exclusive par Air Canada, mais portera un nom différent.


Différents conflits de travail ont miné la réputation d’Air Canada et le cours de son action au cours de la dernière année.


Deux importants syndicats du transporteur se sont fait imposer par des arbitres les offres finales de leur employeur au terme de difficiles négociations, soit l’Association des pilotes d’Air Canada et l’Association internationale des machinistes et des travailleurs et travailleuses de l’aérospatiale.


Ces deux disputes se sont terminées en arbitrage, ce qui a été imposé par le gouvernement fédéral. Ottawa avait par ailleurs mis en place une loi pour interdire tout arrêt de travail chez le transporteur après qu’Air Canada eut mis ses pilotes en lockout et que les machinistes eurent menacé de faire la grève.


En août, Air Canada a affiché une perte de 96 millions pour son deuxième trimestre, soit plus du double de celle de 46 millions réalisée à la même période l’an dernier. La perte, plus importante que celle attendue par les analystes, s’est chiffrée à 35 ¢ par action, contre 17 ¢ par action un an plus tôt.


Air Canada est le plus grand transporteur aérien canadien, tant au chapitre du service national qu’international. Il offre des vols de passagers et de fret pour plus de 175 destinations sur cinq continents. C’est la 15e plus grande ligne aérienne commerciale au monde et elle sert plus de 32 millions de passagers par année.

À voir en vidéo