En bref - Premier pas vers le libre-échange avec la Chine?

Pékin — Le Canada et la Chine ont semblé mettre la table en vue de pourparlers sur le libre-échange, hier, avec la signature d'une kyrielle d'ententes économiques et d'accords commerciaux.

L'idée d'un accord de libre-échange a été évoquée dans un communiqué de presse canado-chinois pour annoncer la réalisation d'une étude conjointe sur les liens économiques entre les deux pays, à compléter d'ici le mois de mai. Stephen Harper a indiqué que cette étude ouvre la voie à la possibilité de faire évoluer la relation commerciale entre les deux pays à un niveau supérieur. Devant des gens d'affaires de Pékin, le premier ministre canadien a aussi fait valoir que la diversification des relations commerciales allait permettre de stimuler considérablement la croissance canadienne et la création d'emplois. M. Wen est allé encore plus loin, affirmant que la faisabilité d'un accord de libre-échange entre les deux pays devait être sur la table. Mais le ministre canadien Ed Fast a expliqué qu'Ottawa devait avancer prudemment dans ce dossier.