Goodrich vendue 16,5 milliards

New York — United Technologies va racheter l'équipementier aéronautique Goodrich pour 16,5 milliards de dollars en numéraire, une opération qui serait la plus grosse acquisition du géant industriel américain en 10 ans.

Le rachat, annoncé dans la nuit de mercredi à hier, se fera au prix de 127,50 $US par action Goodrich, un prix qui représente une prime de 47 % par rapport au cours de clôture de jeudi 15 septembre. La transaction inclut 1,9 milliard de reprise de dettes.

La transaction sera financée par de la dette à hauteur d'environ 15 milliards de dollars, le reste provenant de l'émission de 4,6 milliards de dollars d'actions, a annoncé le directeur général d'United Technologie, Louis Chenevert. La transaction était en préparation depuis quelque temps, a-t-il ajouté.

La perspective de voir United Technologies lancer une grosse acquisition circulait déjà depuis vendredi dernier, les noms de Rockwell Collins , de Textron , de Tyco et de Honeywell International ayant été évoqués à côté de celui de Goodrich.

United Technologies, l'une des composantes du Dow Jones, est le premier fabricant mondial d'ascenseurs et de systèmes d'air conditionné. Il est également un motoriste aéronautique de premier plan avec sa filiale Pratt & Whitney. En rachetant Goodrich, United Technologies espère tirer profit du rebond du marché de l'aviation civile et ainsi compenser le manque à gagner de ses activités militaires dû à une réduction des budgets de défense à travers le monde.