Cartes de crédit - La TD va verser 7,5 milliards pour MBNA Canada

La Banque TD va mettre la main sur MBNA, le plus gros émetteur de cartes MasterCard au Canada.<br />
Photo: Pedro Ruiz - Le Devoir La Banque TD va mettre la main sur MBNA, le plus gros émetteur de cartes MasterCard au Canada.

La Banque TD va étendre son influence dans le marché des cartes de crédit en achetant le portefeuille de MBNA Canada, une filiale de la Bank of America, dans la cadre d'une transaction qui se chiffre à 8,5 milliards.

La banque torontoise, qui va verser 7,5 milliards en argent comptant et assumer un passif de 1,1 milliard, met ainsi la main sur le quatrième plus important portefeuille de crédit au Canada.

Entre autres, MBNA est le plus gros émetteur de cartes MasterCard au Canada, avec 1,8 million de comptes actifs qui s'ajouteront aux quatre millions de comptes chez la TD. Parmi les cartes émises par MBNA figurent celles liées aux Canadiens de Montréal, à Harley-Davidson, à Pharmaprix et à la Fédération canadienne de la faune.

Dans un communiqué, le p.-d.g. de la banque canadienne, Ed Clark, a expliqué que l'acquisition permettrait à la TD d'accroître sa clientèle et de bonifier son offre de services. L'institution pourra ainsi offrir à la fois des cartes Visa et des cartes MasterCard.

«Cette acquisition accroîtra notre capacité en matière de cartes de crédit en plus d'en augmenter la taille. Nous pourrons ainsi exploiter au mieux nos capacités de distribution», a dit dans un communiqué le président et chef de la direction de la division TD Canada Trust, Tim Hockey.

«Par ailleurs, la TD a déjà une longue expérience des marchés d'affinité et cette acquisition lui permettra d'augmenter sa part de marché dans ce secteur», a ajouté M. Hockey.

Bank of America, qui traverse une période difficile en raison des retombées de la crise hypothécaire américaine, entend se retirer du créneau des cartes de crédit personnelles. Elle a aussi l'intention de quitter le marché britannique et l'Irlande.

La banque américaine tente d'amasser du capital car elle fait face à des problèmes juridiques pour le rôle de sa filiale Countrywide lors de la folie immobilière qui a précédé la crise financière de 2007-2008.

La transaction devrait être conclue au premier trimestre de l'exercice 2012. La marque MBNA sera maintenue pendant environ 18 mois après la signature.

La TD estime que la transaction lui permettra de hausser son bénéfice par action de 5 ¢ en 2012 et de 10 ¢ en 2013.

Dans une note à ses clients, Valeurs Mobilières Desjardins a remarqué que sur les comptes-clients de 8,5 milliards acquis par la Banque TD, environ 2,5 milliards sont liés à des offres promotionnelles de faibles taux, qui doivent expirer «au cours des 12 à 18 mois après la conclusion» de la transaction.

***

avec La Presse canadienne