Métaux - Xstrata investit 530 millions $US dans son complexe du Nunavik

Avec ce nouvel investissement, ces deux projets du groupe minier suisse Xstrata feront augmenter la production annuelle de nickel concentré de 32 000 tonnes d’ici 2014.  <br />
Photo: Agence Reuters Michael Buholzer Avec ce nouvel investissement, ces deux projets du groupe minier suisse Xstrata feront augmenter la production annuelle de nickel concentré de 32 000 tonnes d’ici 2014. 

Le groupe minier suisse Xstrata a annoncé mardi des investissements totalisant 530 millions de dollars américains dans son complexe minier Raglan au Nunavik, dans le nord du Québec. Grâce à ces fonds, Xstrata doit creuser une nouvelle mine, Qakimajurq, dans le complexe minier Raglan et développer une zone en profondeur d'une autre mine déjà en activité, la Mine 2, a indiqué le groupe dans un communiqué.

D'importants travaux sont aussi prévus au complexe d'habitation, y compris pour améliorer ses infrastructures.

Ensemble, ces deux projets feront augmenter la production annuelle de nickel concentré de 32 000 tonnes d'ici 2014, tout en maintenant un rythme de production de minerai à 1,3 million de tonnes par an.

De plus, l'usine de traitement sera modernisée pour permettre d'obtenir un minerai à très haute teneur, et assurer une production de 40 000 tonnes de nickel concentré par an d'ici à 2016.

Ces investissements s'inscrivent dans le Plan Nord du gouvernement québécois, destiné à développer la partie septentrionale de la province francophone.

«Xstrata Nickel démontre une fois de plus sa confiance dans le potentiel minier du Québec et du Nord. Le potentiel est immense et les perspectives d'avenir sont très encourageantes en ce qui concerne nos activités au Québec», a déclaré le vice-président du complexe minier Raglan, Mike Welch, cité dans le communiqué.

Important gisement de nickel

La mine Raglan exploite l'un des plus importants gisements de sulfure de nickel au monde, à environ 1800 km au nord de Montréal.

Le premier ministre du Québec, Jean Charest, avait annoncé lundi des investissements de plus de 330 millions de dollars pour le prolongement d'une route dans le Grand Nord afin d'accéder à une mine de diamants aux ressources estimées à 30 millions de carats.

Les actifs du groupe suisse Xstrata au Québec ont été hérités de Falconbridge, acquise par Xstrata en 2006 pour la somme de 24,8 milliards. Cet achat avait fait suite à une surenchère permettant à Xstrata de damer le pion à la société minière Inco, avec laquelle Falconbridge avait d'abord tenté de se marier.

Toute seule dans son coin, Inco a ensuite été acquise par une société minière brésilienne nommée Vale. En 2008, des rumeurs avaient circulé à l'effet que Vale lorgnait Xstrata et que les deux sociétés avaient même entamé des discussions. Selon les médias brésiliens, une telle fusion aurait coûté à Vale environ 90 milliards.