Molson, la septième génération

Andrew Molson (à droite) succédera à Peter Coors au poste de président du conseil d’administration de Molson Coors Brewing Company.<br />
Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir Andrew Molson (à droite) succédera à Peter Coors au poste de président du conseil d’administration de Molson Coors Brewing Company.

Une septième génération de la famille Molson prend les rênes de Molson Coors Brewing Company, alors que le brasseur cherche à accroître sa présence dans les pays émergents.

Andrew Molson, âgé de 43 ans, succède aujourd'hui à Peter Coors au poste de président du conseil d'administration, dans le cadre d'un transfert du pouvoir prévu une fois tous les deux ans entre les deux familles fondatrices de la brasserie.

«En tant qu'administrateurs de ce grand partenariat, nous savons que le meilleur reste à venir», a déclaré M. Molson lors de l'assemblée annuelle de la compagnie, hier, à l'usine de Molson située à proximité du Vieux-Montréal.

Ce changement survient alors que les Molson soulignent le 225e anniversaire de leur entrée dans l'industrie canadienne de la bière. John Molson a en effet fondé la plus ancienne brasserie du pays en 1786, à Montréal.

Andrew Molson a affirmé que son frère cadet Geoff — qui siège aussi au conseil d'administration — et lui prenaient leurs responsabilités au sérieux.

De son côté, M. Coors, qui est âgé de 64 ans, a affirmé que ses quatre enfants étaient impliqués dans la compagnie et qu'ils se préparaient à éventuellement devenir la cinquième génération de la famille Coors à diriger l'entreprise. Aucune décision n'a cependant encore été prise quant au moment où cela pourrait arriver.

«Je ne suis pas certain d'être prêt à donner [la direction] à ces jeunes maintenant», a-t-il lancé à la blague en entrevue, en présence de sa fille de 37 ans, Christien Coors Ficeli, également membre du conseil.

«Ils connaissent très bien la bière. Un de ces jours, ils auront leur chance», a ajouté M. Coors.

Andrew Molson a indiqué que la compagnie américaine et canadienne avait réussi depuis la fusion des brasseries Coors et Molson, en 2005, à établir un partenariat solide et durable.

La compagnie projette de se servir de son expertise en matière de partenariat dans le but d'augmenter les ventes à l'échelle internationale de ses marques Coors Light, Carling et Molson Canadian, et aussi pour procéder à de nouvelles acquisitions.

Molson Coors a recruté les services d'un dirigeant de Coca-Cola afin d'aider sa division internationale à faire grimper de 27 % son volume de bière en 2010.

Les ventes internationales du brasseur constituent à peine plus d'un pour cent de son volume total, mais la compagnie croit que les nouveaux marchés représenteront de 25 à 30 % de la croissance de ses profits d'ici 2015.

La division a perdu près de 25 millions $US l'an dernier.

Le brasseur se concentre sur l'Europe, avec en tête la Russie, l'Ukraine et l'Espagne, de même que sur le Vietnam et la Chine.

Molson Coors a d'ailleurs établi un partenariat avec Si'hai Beer afin d'accroître la présence de ses marques en Chine, le plus important marché de la bière au monde. La société a de plus signé une entente de brassage et de distribution avec Mahou San Miguel pour la Carling en Espagne.

Molson Coors Brewing Company est le cinquième brasseur en importance au monde, avec 40 % du marché canadien et 29 % du marché américain.

Les actions de Molson Coors Canada ont terminé la séance de mercredi à 44,85 $ à la Bourse de Toronto, en baisse de 62 ¢, soit un peu moins de 1,5 %, par rapport à leur précédent cours de clôture. À Wall Street, celles de Molson Coors Brewing Company ont gagné 10 ¢US, à 45,92 $US.