Gildan achète Gold Toe Moretz

La société Vêtements de sport Gildan a annoncé hier avoir conclu une entente afin d'acquérir le fabricant de chaussettes Gold Toe Moretz Holdings pour 350 millions $US, en excluant la dette. Gildan double ainsi ses revenus dans le segment des chaussettes.

Gold Toe Moretz est présentée comme étant un fournisseur de chaussettes de sport, tout-aller et habillées de grande qualité, qui distribue ses produits aux détaillants grand public, aux chaînes nationales, aux clubs-entrepôts, aux grands magasins et aux boutiques spécialisées dans la vente d'articles de sport aux États-Unis.

L'entreprise, basée à Newton en Caroline du Nord, réalise un chiffre d'affaires de 280 millions et un bénéfice d'exploitation de 48,6 millions. L'acquisition double les revenus de Gildan dans le secteur des chaussettes, revenus qui se sont chiffrés à 226,5 millions l'an dernier. Au total, Gold Toe Moretz va accroître de 21 % les revenus globaux de l'entreprise montréalaise qui ont atteint 1,3 milliard $US en 2010, peut-on lire sur lesaffaires.com.

«L'acquisition de Gold Toe Moretz représente une phase importante et stimulante dans l'évolution stratégique actuelle de Gildan, a déclaré Glenn J. Chamandy, président et chef de la direction de Gildan, par voie de communiqué. Outre l'ajout d'importantes marques grand public, cette acquisition nous donnera accès à une expérience et une expertise rehaussées en matière de gestion de marques, à des techniques de marchandisage de premier ordre et à une solide capacité d'innovation technique et de conception, ce qui nous permettra de renforcer nos avantages concurrentiels sur le marché du détail. Nous pourrons également utiliser ces nouvelles aptitudes pour mieux développer la marque Gildan.»

Gildan prévoit actuellement être en mesure de réaliser une synergie de coûts annualisée de 10 à 15 millions qui s'effectuera graduellement au cours des 24 prochains mois.

«Aux yeux de notre direction et de notre conseil d'administration, l'acquisition de Gold Toe Moretz représente un emploi avantageux de notre capital, car elle devrait générer un retour sur investissement supérieur au coût du capital ajusté en fonction du risque et être immédiatement rentable au niveau du BPA», explique Laurence G. Sellyn, premier vice- président et chef des services financiers et administratifs de Gildan.

***

Avec La Presse canadienne