Compétitivité - Montréal, grande championne mondiale

Le Grand Montréal offre les coûts d'exploitation les plus concurrentiels des principales régions industrialisées du monde, selon l'étude «Choix concurrentiels» de la firme KPMG.

Montréal se hisse en effet en première position parmi les 41 régions métropolitaines comptant deux millions d'habitants, à l'exclusion des villes du Mexique, seul pays émergent à figurer parmi les

10 pays considérés dans l'étude.

Tous secteurs con-fondus, l'avantage-coût du Grand Montréal par rapport à la moyenne des villes américaines s'élève à 5,8 %, affirme KPMG. Cet avantage atteint notamment 22 % en essais cliniques, 18 % en mise à l'essai de systèmes électroniques, 14 % en conception de logiciels et en web/multimédia, et 12 % en biotechnologie.

De façon générale, KPMG affirme que l'avantage-coût du Montréal métropolitain s'avère nettement plus marqué dans les secteurs non manufacturiers, tels que les services informatiques et ceux destinés à l'entreprise, ainsi que les services de recherche et développement.

Le président-directeur général par intérim de Montréal International, M. Luc Lacharité, affirme que la performance supérieure de la région montréalaise au niveau des coûts dans les secteurs de haute technologie s'explique notamment par les incitatifs fiscaux à la recherche et au développement octroyés par les gouvernements du Québec et du Canada.

L'étude de KPMG compare les coûts d'exploitation d'une entreprise dans plus de 100 villes situées dans 10 pays: l'Allemagne, l'Australie, le Canada, les États-Unis, la France, l'Italie, le Japon, le Mexique, les Pays-Bas et le Royaume-Uni.

Cette analyse comparative mesure l'incidence conjuguée de 26 éléments de coûts particulièrement sensibles à la localisation géographique pour 17 types d'entreprises, sur une période de 10 ans.

À voir en vidéo