CGI réussit à faire l'acquisition de sa rivale Cognicase

La firme de services-conseils en technologie de l'information CGI a réussi à faire l'acquisition de son concurrent Cognicase. «C'est une étape très positive pour les actionnaires, les clients et les employés de Cognicase et de CGI», a déclaré le chef de l'exploitation de CGI, Michael Roach.

Les actionnaires de Cognicase ont déposé environ 64,5 millions d'actions ordinaires en réponse à l'offre d'acquisition de CGI. Cela représente 90,2 % des 71,5 millions d'actions ordinaires de Cognicase en circulation. Pour aller de l'avant, l'offre de CGI nécessitait le dépôt d'un total de 66,6 % des actions de Cognicase.

Une intégration rapide

CGI a déjà envoyé des représentants chez Cognicase pour entreprendre l'intégration des deux entreprises. «Nous avons commencé ce matin très tôt, nous allons travailler jusqu'au soir et au cours des trois à six prochains mois pour compléter l'intégration», a déclaré M. Roach.

Il a indiqué qu'une transaction de cette taille nécessitait normalement une période d'intégration de neuf à 12 mois. «Parce que nous sommes familiers avec le type de travail de Cognicase, avec la région où elle fait affaire, même avec certaines de ses équipes de leaders, nous pensons compléter ce travail au cours d'une période de trois à six mois.»

Il a toutefois indiqué qu'il était trop tôt pour dire s'il sera nécessaire de procéder à une rationalisation du personnel. «Nous mettons toute notre attention sur les synergies au niveau des affaires et sur le message positif que nous voulons envoyer aux clients et aux employés de Cognicase. Nous n'avons pas eu le temps de voir quelle restructuration pourrait être nécessaire.»

Une première offre de CGI, effectuée le 6 décembre 2002, n'avait pas eu l'heur de plaire à Cognicase et à son président et chef de la direction, Ronald Brisebois. CGI avait offert 313,2 millions, soit 4,25 $ en espèces ou 0,5484 action de catégorie A de CGI, ou une combinaison d'espèces et d'actions, pour chaque action de Cognicase. Cognicase a fini par accepter une offre révisée de 328,9 millions, soit 4,50 $ en espèces ou 0,6311 action de catégorie A de CGI, ou une combinaison des deux, pour chaque action ordinaire de Cognicase.

Personne ne s'attend à ce que M. Brisebois, le fondateur de Cognicase, demeure au sein de l'entreprise. «M. Brisebois va probablement faire une annonce très bientôt, a déclaré M. Roach. Jusqu'ici, il a été très coopératif et il nous a aidés avec l'intégration.»

Les autres pays

Un analyste de la firme Merril Lynch, Richard Tse, a critiqué la transaction parce qu'elle n'apportait pas grand-chose à CGI au niveau de la diversification géographique. Selon lui, l'entreprise devrait renforcer sa présence dans d'autres pays. «Nous ne pensons pas que l'acquisition de Cognicase nous empêche de faire des acquisitions ailleurs, aux États-Unis ou en Europe, a répliqué M. Roach. Nous continuons à avoir des cibles dans ces régions.»

L'action de catégorie A de CGI a gagné 8 ¢, hier, pour clôturer à 7,13 $. De son côté, le titre de Cognicase a augmenté de 5 ¢ pour clôturer à 4,55 $.

Avec un chiffre d'affaires de près de 2,2 milliards, CGI compte 15 000 employés. Pour sa part, Cognicase emploie 3800 personnes avec des revenus de 515,9 millions.