Transaction dans le diamant québécois

Le projet diamantaire d’Ashton, nommé Foxtrot, est de très loin le plus avancé au Québec.
Photo: Agence Reuters Le projet diamantaire d’Ashton, nommé Foxtrot, est de très loin le plus avancé au Québec.

La compagnie Ashton Mining, qui dirige depuis plusieurs années le projet d'exploration diamantaire le plus avancé du Québec avec une filiale de la SGF, passera vraisemblablement dans le giron de Stornoway Diamond après que celle-ci eut présenté hier une offre d'achat d'au moins 59,5 millions.

Stornoway, qui du même souffle a annoncé son intention d'acheter un autre joueur du secteur, Contact Diamond, souhaite ainsi mettre au monde un chef de file canadien de l'exploration diamantaire d'une valeur boursière de 200 millions.

La nouvelle entité, a écrit Stornoway, une société de Vancouver tout comme Ashton, «fera l'équilibre entre les objectifs de production à court terme et une stratégie d'exploration "agressive" pour chercher et développer des projets miniers de classe mondiale».

L'actionnaire principal d'Ashton, le géant minier anglo-australien Rio Tinto, a déjà convenu de vendre à Stornoway sa participation contrôlante de 51,7 % pour une somme d'environ 59,5 millions. Un comité spécial a été mis sur pied par le conseil d'administration d'Ashton pour déterminer la recommandation devant être faite aux autres actionnaires, dont les actions pourraient valoir environ 66 millions, selon les termes de l'offre.

Stornoway offre 1,25 $ pour chaque action d'Ashton, ou une action de Stornoway plus 1 ¢ en argent comptant. À la Bourse de Toronto, l'action d'Ashton a fini la journée à 1,20 $, en hausse de 10 %. Le fait qu'elle se situe en deçà du prix offert signifie que le marché ne s'attend pas à une surenchère.

Le portefeuille de projets de Stornoway, qui couvre déjà le Grand Nord canadien et un secteur du Botswana, inclura désormais la très précieuse participation de 50 % dans le projet Foxtrot, à 300 kilomètres au nord de Chibougamau, dans les monts Otish. S'ajouteront aussi des projets au Nunavut, en Alberta et sur la frontière de l'Ontario et du Québec, au nord de Ville-Marie.

Foxtrot est de très loin le projet diamantaire le plus avancé au Québec. Avec un budget de 29 millions pour 2006, Ashton et une filiale de la SGF, Soquem, avaient déjà prévu extraire 6000 carats cette année en vue d'une étude de préfaisabilité pour 2007. Le président d'Ashton, Robert Boyd, a indiqué au Devoir la semaine dernière que la décision de construire une mine ou non pourrait survenir «aussi tôt qu'en 2008», soit au terme d'une étude de faisabilité.

Pour Pierre Bertrand, vice-président à l'exploration chez Soquem, la transaction n'aura pas d'impact sur le projet Foxtrot puisqu'il ne fait que modifier l'actionnariat d'Ashton, a-t-il indiqué au Devoir.

Bientôt cinq mines

Il n'y a que deux mines de diamants au Canada, situées dans les Territoires du Nord-Ouest. Diavik appartient à la société torontoise Aber et à Rio Tinto; Ekati à l'anglo-australien BHP Billiton, plus grand groupe minier au monde. Les deux mines, qui ont propulsé le pays au troisième rang des producteurs mondiaux derrière le Botswana et la Russie, ont pris 12 et 18 ans d'études respectivement avant leur construction. Une autre s'ouvrira dans le même secteur et deux autres verront le jour en Ontario et au Nunavut.

Pour démontrer l'ampleur qu'ont prise les opérations d'exploration et d'extraction de Foxtrot, Ashton doit amener cette semaine plusieurs analystes financiers, des fonds d'investissements et la presse de même que des représentants de la SGF et du ministère des Ressources naturelles.

Ashton avait indiqué en novembre 2005 que le sous-sol du projet Foxtrot pourrait contenir plus de 18 millions de carats de diamants. L'énorme mine Diavik, selon certaines estimations, en renferme environ 100 millions. La compagnie a déjà fait évaluer quelques centaines de carats en Belgique. Constat: leur valeur est d'environ 88 $US par carat, 8 $US de plus que le prix moyen dans le monde.

Un carat est égal à 0,2 gramme. Les 6000 carats que souhaitent récolter Ashton et Soquem cette année pèseront donc 1,2 kilogramme.