La téléphonie sur Internet a le vent en poupe

Las Vegas — La téléphonie sur Internet est un marché en plein essor et en cours d'évolution, à en croire les produits de nouvelle génération qui seront cette année sur le marché et l'avis de plusieurs experts.

La téléphonie sur Internet, dite VoIP, cherche aujourd'hui à prendre ses marques par rapport à ce qui a fait son succès ces dernières années : passer des appels gratuits depuis son ordinateur au lieu de payer une communication via un téléphone fixe, des appels qui étaient toutefois limités à une communication entre ordinateurs.

Skype, acteur historique de la VoIP et racheté récemment par le site d'enchères eBay, a dévoilé deux partenariats au salon annuel high-tech CES de Las Vegas. Un premier, avec l'équipementier Philips, pour présenter un combiné sans fil doté d'une double fonctionnalité : passer des appels gratuits depuis un ordinateur ou passer en mode téléphonie classique, payante, permettant de passer et recevoir des appels avec un usager d'un téléphone hors Internet.

Le combiné permet également de réaliser des conférences vidéos ou de faire de la messagerie instantanée avec un interlocuteur utilisant lui aussi Skype.

Le groupe a noué un partenariat similaire avec Netgear, spécialisé dans les réseaux, pour sortir un appareil sans fil utilisant la technologie WiFi.

Le combiné abolit la distinction entre téléphone fixe et mobile, car le WiFi permettra à l'usager de téléphoner depuis son réseau Internet résidentiel ou de bureau, mais aussi dans tout endroit public équipé d'une borne WiFi (cafés, aéroports, bibliothèques...).

Ces appareils d'un nouveau type ne sont pas une surprise, selon plusieurs acteurs de la VoIP. «La force d'attration de la VoIP a ses limites si l'on n'offre pas une valeur supplémentaire, autre que les appels gratuits entre ordinateurs», explique David Hofstatter, responsable du pôle VoIP chez le portail internet Yahoo!.

Yahoo!, qui a été devancé par son rival Google dans la téléphonie gratuite sur Internet, prévoit de lancer dans l'année avec l'opérateur américain AT&T un service de ce type, mais enrichi de la possibilité de consulter sur Internet la messagerie vocale de son téléphone (mobile ou fixe), ou de rediriger un appel sur un ordinateur ou un téléphone classique selon la qualité du réseau où l'usager se trouve. Un service similaire est cours de réalisation avec l'opérateur britannique BT.

Le marché intéresse aussi le leader mondial du logiciel, l'américain Microsoft, qui va lancer cette année un téléphone sans fil en partenariat avec l'opérateur MCI, filiale du premier opérateur américain de télécoms, Verizon, et avec l'équipementier Philips.

«La téléphonie sur Internet est devenue aujourd'hui, sans aucun doute, un marché de masse», renchérit Robert Simkavitz, patron de la société de VoIP pour entreprises Freeline. «Mais les consommateurs attendent désormais un service parfait. Nous arrivons à un moment déterminant pour cette technologie, où nous devons prouver que nous ne sommes pas capables de simplement remplacer une autre technologie, mais d'offrir mieux.»

Bryan Martin, patron de l'opérateur de VoIP Vonage, estime qu'«une fois que le service est lancé, c'est assez simple de toucher les consommateurs en communiquant sur les autres services, comme la vidéo».

«Le défi», résume Jim Penhune, analyste chez Strategy Analytics, «est de faire prospérer une technologie qui à l'origine offre une valeur simple et unique», alors que la tendance est à la polyvalence des outils de communication. Et la téléphonie sur internet d'aujourd'hui «développe plusieurs facettes», se réjouit-il.