Scotia et Manuvie pourront se développer en Chine

Toronto — Deux des institutions financières canadiennes les plus présentes à l'étranger ont obtenu l'aval des autorités chinoises afin d'accroître leurs activités dans ce pays.

La Banque Scotia a fait savoir hier qu'elle a reçu l'autorisation de la Commission réglementaire des affaires bancaires en Chine pour transformer son bureau de Shanghai en véritable succursale.

D'autre part, une coentreprise chinoise de la Financière Manuvie a obtenu l'autorisation d'exploiter une succursale à Chengdu, capitale de la province du Sichuan, dans l'ouest de la Chine. Manulife-Sinochem, la coentreprise dans laquelle la Manuvie détient une participation de 51 %, est maintenant autorisée à exercer ses activités dans 12 villes, un sommet parmi les entreprises étrangères du secteur de l'assurance-vie présentes en Chine. Le président du conseil de Manulife-Sinochem, Marc Sterling, a souligné que la nouvelle succursale dans la province de Sichuan marquera la première incursion de son entreprise dans l'ouest de la Chine.

Quant à la Scotia, sa nouvelle succursale de Shanghai s'ajoutera à celles qu'elle compte déjà à Canton, Chongqing et Pékin. L'obtention du statut de succursale bancaire permettra à la Scotia d'offrir des services de prêts et dépôts aux entreprises locales et internationales, en se concentrant tout particulièrement sur les échanges commerciaux liés aux importations et exportations.