Marchés boursiers - Toronto bat tous les records

La Bourse de Toronto a rallongé sa série de records, hier, alors que les cours du pétrole et de l'or grimpaient encore.

L'indice S&P/TSX a bondi de 112,78 points à 11 620,46. L'indice avait grossi d'environ 170 et 60 points mardi et mercredi respectivement, se limitant à un gain de 6,20 points jeudi. Avec une quatrième clôture record en autant de séances, le S&P/TSX a de ce fait bouclé la semaine avec une avance nette de 348 points.

«Il y a beaucoup d'optimisme», observe Patricia Croft, économiste chez Phillips, Hager & North. «C'est le pétrole, c'est l'or et c'est la Réserve fédérale, nous avons là une combinaison idéale. Quelle belle façon de commencer l'année!» Le dollar canadien a reculé à nouveau, passablement moins que jeudi, soit de 13 centièmes pour boucler la semaine à 85,82 cents US. À la cote new-yorkaise, le brut de référence a augmenté de 1,42 $US à 64,21 $ US le baril.

À Wall Street, le Dow Jones des 30 industrielles a pris 77,16 points à 10 959,31, soit son niveau le plus élevé en quatre ans et demi; de son côté, le S&P 500 a grimpé de 11,97 points à 1285,45. Wall Street a nettement progressé cette semaine, soutenue par la perspective d'une fin prochaine du resserrement monétaire de la Réserve fédérale (Fed), et le marché devrait rester focalisé sur cette question lors de la semaine à venir.

Sur la semaine, l'indice des 30 valeurs vedettes, le Dow Jones a engrangé 2,3 %. L'indice composite du Nasdaq a bondi de 4,6 % sur la semaine pour terminer à 2305,62 points. L'indice élargi Standard and Poor's 500 (S&P 500) a quant à lui pris 3 %. Les trois principaux indices de la Bourse de New York ont renoué cette semaine avec leurs niveaux de la mi-2001, qu'ils avaient déjà atteints en novembre avant de reculer par la suite. Sur le marché obligataire, le rendement du bon du Trésor à 10 ans est descendu à 4,38 %, contre 4,4 % vendredi dernier, et celui à 30 ans a progressé à 4,57 % contre 4,55 %. Lors de la semaine à venir, la Bourse devrait «rester sur sa dynamique» en engrangeant de nouveaux gains, a prédit Art Hogan, analyste chez Jefferies. Selon lui, l'éventualité d'une fin prochaine au cycle de hausse des taux de la Fed devrait continuer à soutenir le marché. La publication mardi dernier des minutes de la dernière réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed) avait en effet laissé penser au marché que la fin du cycle de resserrement était imminente.